Allez au contenu, Allez à la navigation

Contrôle de l'origine de la viande

11e législature

Question écrite n° 00409 de M. Bernard Barbier (Côte-d'Or - RI)

publiée dans le JO Sénat du 03/07/1997 - page 1763

M. Bernard Barbier demande à M. le ministre de l'agriculture et de la pêche quelles dispositions il compte prendre pour aider les bouchers français à obtenir de leurs fournisseurs la transparence indispensable pour suivre la traçabilité des animaux. Cela ne lui semble-t-il pas une des conditions primordiales qui permettrait ainsi à cette catégorie de professionnels de fournir aux consommateurs toutes les preuves qu'ils sont en droit d'attendre depuis l'accident industriel de la vache folle.



Réponse du ministère : Agriculture

publiée dans le JO Sénat du 18/09/1997 - page 2445

Réponse. - L'information du consommateur est indispensable pour le rétablissement de la confiance dans la qualité de la viande bovine : pour cet objectif, la France a fortement soutenu le règlement 820/97 du Conseil adopté le 21 avril 1997 relatif à l'identification des bovins et à l'étiquetage des viandes bovines. Pour le même objectif et dans ce cadre, le ministère de l'agriculture et de la pêche soutient la démarche des professionnels de la viande coordonnée par l'interprofession INTERBEV afin de rendre obligatoire l'étiquetage des viandes bovines sur les mentions relatives à l'origine des animaux, leur type racial et leur catégorie (boeuf, vache, etc.).