Allez au contenu, Allez à la navigation

Amélioration de la formation du personnel du tunnel sous la Manche

11e législature

Question écrite n° 01644 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 24/07/1997 - page 1991

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports et du logement sur l'information parue dans Le Monde du 14 mai dernier selon laquelle le " comité de sécurité chargé d'enquêter sur l'incendie survenu sur une navette poids lourds dans le tunnel sous la Manche le 18 novembre 1996... a demandé de revoir la formation de tous les agents en matière de gestion des situations d'urgence et d'élaborer un programme de formation fondé sur des exercices pratiques ". Il lui demande s'il va bien s'assurer que tout le personnel du tunnel sous la Manche est désormais bien formé à la gestion des situations d'urgence telle que celle du 18 novembre dernier.



Réponse du ministère : Équipement

publiée dans le JO Sénat du 23/10/1997 - page 2905

Réponse. - Le comité de sécurité a effectué, pour le compte de la Commission intergouvernementale et des gouvernements, une enquête administrative. Il a effectivement relevé une insuffisance dans la formation et l'entraînement des agents d'Eurotunnel pour ce qui concerne les situations de crise grave. Eurotunnel a fait la même constatation et décidé, dès le mois de décembre 1996, un mise à niveau de ses agents en cas d'incident ou d'accident grave. Avant l'autorisation de remise en service des navettes poids-lourds, le comité de sécurité a vérifié que cette remise à niveau avait été faite. Un audit effectué par un cabinet extérieur à Eurotunnel a été demandé. Celui-ci avait indiqué, début avril, que des améliorations étaient encore nécessaires. Après un nouvel effort, un nouvel audit, fin mai, s'est conclu positivement et la remise en service des navettes poids-lourds a pu ainsi être autorisée pour le 15 juin 1997.