Allez au contenu, Allez à la navigation

Adresse électronique professionnelle pour les acteurs du système éducatif

11e législature

Question écrite n° 02056 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 31/07/1997 - page 2042

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie sur la proposition faite dans le rapport d'un sénateur du Finistère intitulé " Multimédia et réseaux dans l'éducation, un présent pour l'avenir " rendu public au mois de mai dernier " que tous les enseignants, chefs d'établissement et inspecteurs puissent disposer le plus rapidement d'une adresse électronique professionnelle ". Il lui demande quelle est sa réaction face à cette proposition et s'il envisage de prendre des mesures pour permettre à tous les acteurs du système éducatif de bénéficier d'une adresse électronique professionnelle.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 09/10/1997 - page 2719

Réponse. - Le ministère de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie s'est donné pour objectif de mettre à la disposition de tous les élèves et de tous les enseignants les nouveaux outils et services de la société de l'information, en s'appuyant sur une mise en réseau des lycées, collèges et écoles, ouverte sur Internet à travers Renater. Il est en particulier prévu que tous les lycées, tous les collèges et un nombre important d'écoles disposent d'une ouverture de leur parc informatique sur les réseaux externes (Internet) avant l'an 2000. A ce jour, plus de 1 500 établissements accèdent à l'Internet à travers ce dispositif et ils devraient être plus de 5 000 à la fin de l'année 1997, tous types d'accès confondus : accès par le réseau téléphonique ou par le réseau Numéris ou par le câble, accès à partir d'un réseau local ou à partir d'un poste isolé. La mise en réseau externe ne trouve toute son efficacité que si elle s'appuie, au moins pour les lycées et collèges, sur une mise en réseau interne des équipements. La mise en réseau interne permet de favoriser l'accès aux ressources depuis les divers lieux d'apprentissage de l'établissement tout en assurant une meilleure maîtrise des usages pédagogiques par le développement d'outils en local (mémorisation de séquences pédagogiques, développement de service internes etc.). L'attribution d'adresses électroniques aux enseignants s'effectue actuellement en cohérence avec le développement des réseaux et des dispositifs de formation, information des personnels, maintenance et assistance technique, qui sont indispensables à l'utilisation de ces outils et au développement des usages. On peut dire qu'actuellement tout enseignant qui le souhaite peut bénéficier d'un accès à Internet dans le cadre d'un projet pédagogique. L'attribution d'adresses électroniques aux personnels d'inspection et de direction est en cours. Actuellement, tous les inspecteurs pédagogiques généraux et régionaux (IGEN, IPR) disposent d'une adresse électronique ; tous les chefs d'établissement de l'enseignement secondaire disposeront également d'une adresse électronique avant la fin 1997. L'attribution d'une adresse électronique professionnelle à tout enseignant fait actuellement l'objet d'une réflexion menée en relation avec les académies qui devrait donner lieu à une expérimentation.