Allez au contenu, Allez à la navigation

Concours de recrutement des enseignants : réflexion sur les transformations que les technologies modernes induisent dans les schémas traditionnels de l'enseignement

11e législature

Question écrite n° 02059 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 31/07/1997 - page 2042

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie sur la proposition faite dans le rapport d'un sénateur du Finistère intitulé " Multimédia et réseaux dans l'éducation, un présent pour l'avenir " rendu public au mois de mai dernier d'imposer dans les concours de recrutement des enseignants, au minimum, une réflexion sur les transformations que les technologies modernes induisent dans les schémas traditionnels de l'enseignement. Il lui demande quelle est sa réaction face à cette proposition et s'il envisage de prendre des mesures pour imposer cette réflexion dans les concours de recrutement des enseignants.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 04/02/1999 - page 378

Réponse. - La réflexion sur les transformations induites dans les schémas de l'enseignement par les technologies modernes est de plus en plus prise en compte dans les actions de formation initiale et continue. C'est ainsi que le plan national de formation mis uvre pour 1998-1999 consacre, par exemple, plusieurs actions à l'impact des technologies de l'information et de la communication sur les pratiques pédagogiques en insistant notamment sur la maîtrise des apprentissages numériques et l'acquisition de compétences transversales. Cette démarche plus pragmatique a prévalu, dans un premier temps, avant toute prise de décision destinée à imposer dans l'ensemble des concours de recrutement une épreuve spécifique sur ces questions,