Allez au contenu, Allez à la navigation

Bilan des activités de l'Observatoire national de la lecture

11e législature

Question écrite n° 03968 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 30/10/1997 - page 2950

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie sur l'Observatoire national de la lecture. Il lui demande : 1o quel est le bilan des activités de cet observatoire en 1996 et au cours des trois premiers trimestres 1997 ; 2o quels objectifs lui ont été fixés d'ici à la fin de l'année 1997 ; 3o quelle va être l'évolution des effectifs de cet observatoire en 1998 et quels seront ses ressources budgétaires, pour quels objectifs.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 22/01/1998 - page 231

Réponse. - Le nombre des membres de l'Observatoire national de la lecture a été fixé à dix-huit. Ils sont désignés en fonction de leur compétence, parmi les enseignants, les chercheurs, les membres des corps d'inspection du ministère chargé de l'éducation nationale, les représentants des parents d'élèves et les personnalités qualifiées. Ils sont nommés par arrêté du ministre chargé de l'éducation nationale pour une durée de trois ans, renouvelable une fois. Le financement de l'Observatoire est pris en charge pour ce qui concerne les locaux, les frais de fonctionnement, les frais de mission et les crédits d'impression des publications sur le budget de l'administration centrale du ministère de l'éducation nationale. En outre, les membres de l'Observatoire ne perçoivent aucune indemnité pour leurs contributions. L'Observatoire a publié, au début de l'année 1996 " Regards sur la lecture et ses apprentissages " qui fait le point, en une série d'articles, sur les recherches et les réflexions des membres de l'Observatoire en ce domaine. Il a ensuite entrepris une étude systématique sur la lecture pour chacun des cycles pédagogiques de l'école primaire. " Communication et découverte de l'écrit à l'école maternelle ", paru en 1997, traite du cycle des apprentissages premiers. Ce document, rédigé par Alain Bentolila et Jean-Pierre Jaffré, est le fruit de la réflexion des différents membres de l'Observatoire, sur les conditions qui peuvent favoriser une entrée réussie des jeunes enfants dans le monde de l'écrit. Dans la conclusion, les auteurs proposent des recommandations en ce qui concerne la formation des enseignants et des orientations permettant de renforcer la spécificité et l'identité de l'école maternelle. Ce document s'adresse tout particulièrement aux formateurs du premier degré et aux professeurs des écoles. Une réflexion sur le cycle des apprentissages fondamentaux a été engagée. Un document intitulé " Apprendre à lire au cycle II " est en cours de rédaction et devrait paraître au premier trimestre 1998. Ce travail sera poursuivi par une réflexion sur le cycle des approfondissements : " Comment favoriser le savoir-lire au cycle III et à l'aube du collège ? ". Par ailleurs, certains problèmes généraux ont été étudiés. " Lecture, informatique et nouveaux médias ", publié en 1997, est le rapport d'un groupe de travail faisant le point sur les différents aspects de la rencontre entre l'écrit et les nouvelles technologies. On y examine en particulier des logiciels d'aide à l'apprentissage et les modes de lecture spécifiques induits par les nouveaux médias. Des recommandations et des perspectives y sont proposées. Elles s'adressent aux formateurs et aux enseignants du premier et du second degré. Une analyse des manuels de lecture et des ouvrages de littérature de jeunesse pour un apprentissage de la lecture au cycle II ainsi qu'une réflexion sur la formation des formateurs feront l'objet de futurs groupes de travail.