Allez au contenu, Allez à la navigation

Travaux d'aménagement et de modernisation de la RN 141

11e législature

Question écrite n° 05335 de M. Michel Moreigne (Creuse - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 25/12/1997 - page 3605

M. Michel Moreigne attire l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports et du logement sur la RN 141. Cette route relie Limoges à Clermont-Ferrand via Aubusson. De nombreux poids lourds viennent chaque année encombrer cette liaison transversale inadaptée à un tel trafic. Considérant les améliorations nécessaires pour répondre aux impératifs de sécurité des usagers, les travaux engagés actuellement par les directions départementales de l'équipement de la Haute-Vienne et de la Creuse se révèlent insuffisants. Il lui demande donc si, malgré les contraintes budgétaires, cet axe reliant la région Limousin à la région Auvergne peut faire l'objet de travaux soutenus d'aménagement et de modernisation dans le cadre des contrats de plan qui seront préparés en 1998.



Réponse du ministère : Équipement

publiée dans le JO Sénat du 25/06/1998 - page 2074

Réponse. - Classée parmi les " autres routes nationales " au schéma directeur routier national approuvé par décret du 1er avril 1992, la RN 141 à l'est de Limoges supporte actuellement un faible trafic variant de 2 000 à 4 000 véhicules par jour. Par ailleurs, les niveaux de trafic à l'horizon 2010 restent très modestes. En région Limousin, cette route nationale est en effet un itinéraire parallèle à la route Centre-Europe-Atlantique (RCEA). Cette dernière, classée " grande liaison d'aménagement du territoire " et dont la vocation est de reprendre le trafic de grand transit, constitue une des priorités de l'Etat. Ainsi, à l'avenir, la RN 141 assurera uniquement des fonctions de desserte locale qui ne justifient pas des investissements lourds d'augmentation de capacité. Toutefois, il convient de recenser les éventuels dysfonctionnements de cet itinéraire et de définir un programme d'opérations de type qualitatif conformément à la politique habituelle menée sur les axes parallèles aux grandes liaisons structurantes. L'objectif recherché est d'assurer la sécurité et le confort des usagers, mais aussi des riverains. Afin de disposer des éléments nécessaires à la préparation du prochain contrat Etat-Région et d'examiner avec les cofinanceurs les possibilités d'inscription d'opérations sur la RN 141 au regard des autres priorités en Limousin, notamment la RCEA, une étude préliminaire portant sur cette route nationale a été commandée dernièrement.