Allez au contenu, Allez à la navigation

Ethylotests et vente de la vignette

11e législature

Question écrite n° 08967 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 11/06/1998 - page 1852

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports et du logement sur l'information parue à la page 19 du numéro 111 (janvier-février 1998) de la revue du comité de la sécurité routière selon laquelle " la municipalité d'Aubervilliers a mis en place en novembre 1997, en parallèle avec la vente des vignettes, une action de sensibilisation aux risques dus à l'alcool. A l'achat de chaque vignette, était remis gratuitement un éthylotest dans 14 des bureaux de la commune. 14 000 éthylotests ont ainsi été distribués ". Il lui demande quelle est sa réaction face à cette très bonne initiative et s'il envisage d'inciter d'autres communes à mettre en place une telle opération.



Réponse du ministère : Équipement

publiée dans le JO Sénat du 28/01/1999 - page 293

Réponse. - Cette opération menée à l'initiative de la municipalité d'Aubervilliers a donné lieu, lors de la vente des vignettes automobiles, à une distribution gratuite de 14 000 éthylotests. Ayant eu un important succès médiatique, elle a permis de sensibiliser une partie de la population de la commune à la nécessité de s'autotester en cas de prise d'alcool avant la conduite d'un véhicule. De nombreuses communes et départements ont déjà engagé de telles campagnes de communication basées sur le principe de l'autotest. Cette opération a été sélectionnée pour être présentée dans la revue de la sécurité routière, qui est diffusée à toutes les communes de plus de 3 000 habitants et qui pourront, si elles le souhaitent, s'inspirer de la démarche effectuée à Aubervilliers.