Allez au contenu, Allez à la navigation

Création d'un nouvel organisme gérant un fonds de soutien aux arts du cirque

11e législature

Question écrite n° 12747 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 10/12/1998 - page 3916

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de Mme le ministre de la culture et de la communication sur l'avis du Conseil économique et social sur le rapport intitulé " Les arts de la piste : une activité fragile entre tradition et innovation ", adopté au cours de la séance de cette même assemblée du 8 juillet 1998 et dans lequel ses auteurs préconisent, à la page I-15, de réactiver les missions anciennement dévolues à l'Association nationale pour le développement des arts du cirque, par la création d'un organisme nouveau qui gérerait un fonds de soutien aux arts du cirque ". Il souhaiterait savoir si elle entend créer un tel organisme qui regrouperait " les pouvoirs publics..., les entrepreneurs du cirque dans leur diversité, les représentants de tous les syndicats de salariés existant dans le secteur ".



Réponse du ministère : Culture

publiée dans le JO Sénat du 08/04/1999 - page 1158

Réponse. - Le ministère de la culture et de la communication a étudié avec une particulière attention le rapport du Conseil économique et social intitulé " Les Arts de la piste : une activité fragile entre tradition et innovation ", dont il partage l'essentiel des conclusions. Toutefois, il ne paraît pas possible de créer un organisme associatif de soutien au secteur du cirque alimenté par des subventions publiques. Par ailleurs, la mise en place d'un nouveau fonds de soutien spécifique nécessite une réflexion préalable qui est en cours. Le ministère souhaite enfin rappeler que, dès 1998, un effort budgétaire a été consenti par l'Etat afin de prendre en compte le travail des compagnies les plus actives en matière de renouvellement des formes et des esthétiques. En 1999, cet effort est confirmé et accentué.