Allez au contenu, Allez à la navigation

Création d'un établissement financier favorisant l'investissement dans la filière bois

11e législature

Question écrite n° 14402 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 25/02/1999 - page 569

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur la suggestion faite à la page 16 du rapport d'un ancien ministre, président du conseil général des Alpes-de-Haute-Provence, député des Alpes-de-Haute-Provence, maire de Digne-les-Bains, intitulé " La forêt : une chance pour la France " et remis à M. le Premier ministre le 25 août 1998 de " créer un établissement financier pour favoriser l'investissement dans la filière bois et pour permettre l'accroissement des fonds propres des petites et moyennes entreprises (PME) dans ce secteur... " Il aimerait savoir si le Gouvernement entend créer un tel établissement financier, pourvu de quelles ressources.



Réponse du ministère : Économie

publiée dans le JO Sénat du 20/05/1999 - page 1687

Réponse. - Depuis 1985, existe l'Institut de participation du bois et du meuble, société financière cotée en bourse. Il s'appuie sur les structures du groupe IDI depuis 1997 et détient des participations dans plus de soixante sociétés (scierie, menuiseries, meubles, distribution...) pour environ 100 millions de francs. Après une période difficile, jusqu'en 1997, sa situation semble s'être améliorée. Par ailleurs, les mesures générales prises en faveur du capital-risque en 1998 permettront de disposer de moyens importants qui pourront être investis dans ce secteur si des projets intéressants apparaissent, soit par des établissements spécialisés, soit par des investisseurs en capital-risque plus généralistes. Il n'apparaît donc pas souhaitable de créer un nouvel outil public aux côtés des établissements à capitaux privés existants, ni de lever des capitaux spécifiquement pour le secteur de la filière bois.