Allez au contenu, Allez à la navigation

Utilisation des aides éducateurs afin d'apporter une aide à l'enseignant dans les classes difficiles

11e législature

Question écrite n° 16837 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 03/06/1999 - page 1831

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie sur la proposition 34 faite à la page 212 du rapport de la commission d'enquête sur la situation et la gestion des personnels des écoles et des établissements du second degré ainsi que de ceux des services centraux et extérieurs des ministères de l'éducation nationale et de l'agriculture, pour l'enseignement agricole, intitulé " mieux gérer, mieux éduquer, mieux réussir, redonner sens à l'autorisation budgétaire " et remis à M. le président du Sénat le 28 avril 1999 : " l'utilisation des aides éducateurs pour apporter une aide à l'enseignant dans les classes difficiles. " Il lui demande quel est son avis sur cette proposition et souhaiterait savoir s'il entend la mettre en oeuvre. Dans l'affirmative quand et comment le sera-t-elle ?



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 30/09/1999 - page 3225

Réponse. - L'implantation des postes d'aides-éducateurs a bénéficié en priorité aux écoles et aux établissements publics locaux d'enseignement difficiles, situés dans les zones d'éducation prioritaire (ZEP) et dans les sites expérimentaux de prévention de la violence en milieu scolaire. La présence des aides-éducateurs, qui a incontestablement amélioré la vie dans ces établissements scolaires, contribue à un meilleur climat lors des récréations, aux abords des classes et, indirectement, dans la classe elle-même. Par ailleurs, à travers certaines activités, l'action éducative des aides-éducateurs se situe dans le prolongement du travail des enseignants. Ainsi, l'aide à l'encadrement des sorties scolaires, l'aide à l'étude et à la recherche documentaire, l'aide aux devoirs, en particulier auprès des élèves en difficulté, sont autant de fonctions permettant de conforter les enseignements dispensés par les maîtres et les professeurs. Enfin, dans le cadre de fonctions spécialisées telles que l'aide à l'utilisation des nouvelles technologies, la présence possible des aides-éducateurs dans la classe, en particulier dans les écoles, sous la responsabilité des maîtres, facilite la mise en uvre par ces derniers d'actions pédagogiques individualisées.