Allez au contenu, Allez à la navigation

Fermeture de l'Alliance française à Jérusalem

11e législature

Question écrite n° 18052 de M. Xavier de Villepin (Français établis hors de France - UC)

publiée dans le JO Sénat du 22/07/1999 - page 2455

M. Xavier de Villepin attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur le projet de fermeture de l'Alliance française à Jérusalem qui avait été inaugurée en 1986. Les Français de Jérusalem sont nombreux et le développement de la francophonie, dans cette région, paraît particulièrement important. Si cette décision de fermeture était confirmée, elle pourrait être ressentie comme un départ de la France, à un moment où la reprise des négociations fait naître beaucoup d'espoir. Il paraît donc nécessaire d'étudier la question et de consulter les différents responsables qui s'intéressent à l'avenir de Jérusalem et de ses relations avec la France.



Réponse du ministère : Affaires étrangères

publiée dans le JO Sénat du 09/09/1999 - page 2991

Réponse. - L'Alliance française de Jérusalem connaît depuis sa création des problèmes structurels récurrents qui ont conduit le département, en plein accord avec le poste et le comité de l'établissement, à proposer sa transformation en annexe du Centre culturel français de Jérusalem, afin de pérenniser l'action culturelle de notre pays dans cette zone. Cette évolution s'accompagnera d'une relocalisation, le loyer actuel de l'Alliance française étant supérieur au montant de sa subvention annuelle de fonctionnement. Le futur directeur du nouveau centre culturel sera chargé, dès son arrivée en poste, d'identifier un local adapté aux objectifs et aux moyens de cet établissement. Une restructuration des activités sera envisagée afin de privilégier la médiathèque et de développer en particulier un centre d'information sur la France contemporaine. Ces dispositions devraient contribuer à réduire les coûts de fonctionnement du futur établissement qui bénéficiera en outre de l'appui du Centre culturel français de Jérusalem en matière de programmation culturelle ainsi que de ses structures et de son expérience dans le domaine de la gestion et de la comptabilité. Les membres du comité dissous de l'Alliance française de Jérusalem seront associés au conseil d'établissement du nouveau centre culturel afin d'assurer une continuité harmonieuse.