Allez au contenu, Allez à la navigation

Campagne de sécurité à l'égard des coursiers

11e législature

Question écrite n° 19294 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 07/10/1999 - page 3282

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports et du logement sur l'information parue à la page 28 du nº 114 (juillet-août 1999) de la revue du comité de la sécurité routière selon laquelle ont été réalisées en octobre 1998 à Paris " des affichettes "Client, employeur, coursier : une course ne vaut pas une vie"... adressées à 11 400 donneurs d'ordre, choisis parmi les plus gros clients des sociétés de courses. Des autocollants "Coursiers : un métier, respectons-nous", ont été également envoyés à 580 entreprises de courses de Paris et de la proche banlieue. De leur côté, les coursiers ont été incités à découvrir ces conseils, en répondant à des questionnaires-jeux... ". Il le remercie de bien vouloir lui indiquer quel a été, un an après son lancement, le bilan de cette campagne d'information et aimerait savoir s'il compte inciter d'autres grandes villes à mettre en place cette année une telle opération.



Réponse du ministère : Équipement

publiée dans le JO Sénat du 22/06/2000 - page 2226

Réponse. - La revue du comité interministériel de la sécurité routière est diffusée à plus de 30 000 exemplaires à tous les responsables et partenaires locaux de la sécurité routière : administrations de l'Etat, élus et techniciens des collectivités locales, associations, organismes socioprofessionnels comme les assurances, auto-écoles, experts automobiles... Son objectif est d'apporter des informations sur la politique de l'Etat et de diffuser les initiatives prises par les partenaires nationaux et locaux, permettant ainsi un échange très riche entre différentes démarches. Bien entendu, la présentation des actions locales repose pleinement sur les éléments fournis par les responsables locaux, élus et techniciens, en charge du dossier sécurité routière. L'initiative de la ville de Paris qui a consisté à développer la sensibilisation des coursiers, de leurs employeurs et des clients a rencontré un écho très favorable. Depuis cette opération, deux syndicats d'entreprises spécialisées ont saisi la caisse régionale d'assurance maladie d'Ile-de-France pour préciser la réglementation en vigueur. La mention de cette opération dans la revue de la sécurité routière avait pour objectif de permettre aux responsables de grandes agglomérations de s'en inspirer.