Allez au contenu, Allez à la navigation

Découverte par des élèves des camps de concentration

11e législature

Question écrite n° 21543 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 23/12/1999 - page 4199

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de Mme le ministre délégué chargé de l'enseignement scolaire sur l'information parue à la page 31 du numéro 57 (octobre 1999) de Départements, magazine de l'actualité des conseils généraux, selon laquelle " le conseil général de l'Aude a amené soixante jeunes Audois à la découverte du camp de concentration de Struthof en Alsace et à la maison des enfants d'Izieu. " Il aimerait connaître son avis sur cette initiative et savoir si elle entend encourager les autres départements à prendre, au nom de la Mémoire, des initiatives aussi positives.



Réponse du ministère : Enseignement scolaire

publiée dans le JO Sénat du 16/03/2000 - page 971

Réponse. - Le ministère de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie encourage toutes les activités liées au devoir de mémoire, qu'elles soient à l'initiative des établissements scolaires, des fédérations et associations d'anciens combattants, de résistants et de déportés ou bien entendu des collectivités territoriales. Il agit en ce sens depuis de nombreuses années. C'est ainsi qu'il convient de rappeler l'organisation, depuis 1961, du concours national de la résistance et de la déportation ainsi que l'existence de projets d'action éducative (PAE) élaborés par les enseignants qui ont pour objectif de valoriser et de défendre la mémoire combattante, nécessaire à la formation des jeunes citoyens. Enfin, l'ensemble de ces manifestations et actions doivent s'inscrire dans le cadre des programmes d'histoire pour renforcer leur valeur éducative.