Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir du port des Champs-Elysées

11e législature

Question écrite n° 21633 de M. Marcel Vidal (Hérault - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 30/12/1999 - page 4261

M. Marcel Vidal appelle l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports et du logement sur l'avenir du port des Champs-Elysées. En effet, le projet des voies navigables de France d'aménager sur la rive droite un arrêt pour les bateaux-bus ne risque-t-il pas de mettre en péril le cadre exceptionnel que constitue le village flottant des bateaux anciens appontés avec une vue imprenable sur la Tour Eiffel et le dôme des Invalides ? Inscrites sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO, ces berges sont en droit de prétendre à un traitement de très grande qualité, qui tienne compte à la fois de la dimension humaine et historique de ce cadre de vie très apprécié des touristes le long de la Seine. Il serait vraiment regrettable qu'à la suite de Londres, Düsseldorf ou Singapour, Paris se prive d'un lieu de promenade et de résidence unique au monde. Aussi, lui demande-t-il de lui exposer ses intentions et l'état d'avancement des études à ce sujet.



Réponse du ministère : Équipement

publiée dans le JO Sénat du 06/04/2000 - page 1277

Réponse. - Un programme ambitieux de réhabilitation de l'ensemble des ponts parisiens a été engagé par Voies navigables de France (VNF) et le Port autonome de Paris, en liaison avec la Ville de Paris. Dans ce cadre, VNF a engagé les études et la concertation préalables à la réhabilitation du site prestigieux du port des Champs-Elysées. Le programme de réhabilitation de ce site comprend la réalisation d'un cheminement piéton s'intégrant dans la promenade devant traverser l'ensemble des ports publics à Paris, la reprise des réseaux divers et l'amélioration de la liaison entre quais hauts et quais bas. A cette occasion, les propriétaires de bateaux, dont beaucoup n'étaient pas en situation régulière, ont été invités à effectuer les démarches nécessaires pour bénéficier d'une autorisation d'occupation temporaire du domaine public fluvial. Trois propriétaires de bateaux, installés au port sans droits ni titres, ont été invités à se déplacer de quelques mètres pour permettre l'aménagement d'une escale pour les bateaux à passagers assurant un service régulier. D'après les informations obtenues auprès du service de la navigation de la Seine, les propriétaires de ces trois bateaux-logements ont accepté la solution qui leur était proposée. L'escale pour bateaux à passagers sera située en amont du pont Alexandre-III de manière à assurer une desserte correcte, en rive droite de la Seine, d'une part, du Grand Palais, du Petit Palais et des Champs-Elysées, et, d'autre part, du Jardin des Tuileries et des musées qui y sont implantés. Cette escale s'inscrira dans le réseau des escales existantes, favorisant ainsi les déplacements par les services de bateaux, qui contribuent à réduire les mouvements d'autocars dans le centre de la capitale. Les dispositions intervenues permettent à la fois de garantir durablement un emplacement prestigieux aux propriétaires des bateaux-logements et de favoriser la mise en valeur de la Seine et les déplacements dans Paris par les services de bateaux à passagers.