Allez au contenu, Allez à la navigation

Bilan du programme de rénovation des centrales de téléaffichage dans les gares

11e législature

Question écrite n° 30897 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 01/02/2001 - page 316

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports et du logement sur le rapport au Parlement (année 2000) de la délégation générale à la langue française (DGLF) sur l'application de la loi du 4 août 1994 (nº 94-665) relative à l'emploi de la langue française, dans lequel est indiqué, à la page 64, qu'un important programme de rénovation des centrales de téléaffichage dans les gares " a été entrepris en 1997. Il comporte un système d'annonces numérisées permettant la diffusion de messages en plusieurs langues. Deux cents gares en sont équipées à ce jour ". Il lui demande quel est à ce jour le coût de réalisation de ce programme de rénovation et souhaiterait connaître le nombre de gares qui vont être au cours de l'année 2001, concernées par cette mesure, notamment dans la région Rhône-Alpes.



Réponse du ministère : Équipement

publiée dans le JO Sénat du 12/04/2001 - page 1282

Réponse. - En 1997, la SNCF a engagé un important programme de rénovation des centrales de téléaffichage dans les gares. Ce programme comporte la mise en place d'un système d'annonces numérisées permettant la diffusion des messages en plusieurs langues. A ce jour, deux cents gares en ont été équipées sur l'ensemble du territoire national, pour un coût de réalisation de 70 millions de francs. En 2001, la SNCF poursuivera ce programme de rénovation avec l'équipement de cent vingt gares supplémentaires. En ce qui concerne plus particulièrement la région Rhône-Alpes, seront équipées de nouvelles centrales de téléaffichage, au cours de cette année, les gares de Valence-Ville, Albertville, Aime-La Plagne, Moutiers et Bourg-Saint-Maurice, ainsi que la nouvelle gare TGV de Valence.