Allez au contenu, Allez à la navigation

Réduction progressive de la teneur en sel des aliments transformés

11e législature

Question écrite n° 31770 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 08/03/2001 - page 807

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre délégué à la santé sur l'article paru à la page 14 du quotidien Le Figaro du 17 février 2001 dans lequel il est indiqué que l'Agence française de sécurité sanitaire (Afssa) recommandait, dans un avis provisoire rendu public le 13 juin 2000, de " mettre en place un groupe de travail spécifique avec les industriels, afin d'évaluer la faisabilité d'une réduction progressive de la teneur en sel des aliments transformés. " Il aimerait savoir si son ministère entend favoriser la mise en place d'un tel groupe de travail ou s'il existe déjà et pour quels résultats et quelles actions.



Réponse du ministère : Santé

publiée dans le JO Sénat du 05/07/2001 - page 2259

L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) a mis en place un groupe de travail " sel " qui s'est réuni pour la première fois le 29 mars 2001, sous la présidence du docteur Serge Hercberg. Ce groupe réunit des experts, des représentants des administrations concernées, du mileu industriel, de la restauration collective. Les objectifs assignés à ce groupe sont de proposer des mesures pour respecter une distribution statistique de consommation de sel ingéré de 5 à 12 grammes par jour ; d'identifier les aliments vecteurs essentiels de l'apport alimentaire sodé alimentaire ; de proposer des recommandations effectives de réduction de la teneur en sel de certains aliments vecteurs tout en respectant l'approche organoleptique, sécuritaire et technologique ; d'effectuer des études de simulation de l'apport sodé de la population française ; de réfléchir aux moyens de communication à adopter pour accompagner les mesures d'abaissement de la consommation de sel. Il est prévu que ce groupe, qui se réunira sept fois d'ici à la fin de l'année, propose des recommandations en décembre 2001. Il pourra faire appel pour sa réflexion aux compétences qu'il jugera nécessaires. Les informations issues des travaux de ce groupe seront communiquées par l'AFSSA.