Allez au contenu, Allez à la navigation

Passerelles entre les cursus de formation professionnelle puis universitaire

11e législature

Question écrite n° 33185 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 17/05/2001 - page 1644

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre délégué à l'enseignement professionnel sur l'avis du Conseil économique et social (CES) sur le rapport intitulé " Familles et insertion économique et sociale des adultes de dix-huit à vingt-cinq ans ", adopté au cours de la séance de cette même assemblée du 28 mars 2001, et dans lequel ses auteurs estiment, à la page 30, qu'" il conviendra de proposer, aux jeunes ayant suivi une formation professionnelle, les passerelles ultérieures leur permettant, s'ils le souhaitent, d'intégrer des formations universitaires ". Il le remercie de bien vouloir lui indiquer quand il est prévu que de telles propositions soient faites aux jeunes désirant bénéficier de plusieurs formations successives, professionnelle d'abord puis universitaire.



Réponse du ministère : Enseignement professionnel

publiée dans le JO Sénat du 20/09/2001 - page 3043

En vue d'améliorer l'attractivité des formations professionnelles, le ministère de l'éducation nationale s'attache à favoriser la fluidité des parcours entre le secondaire et le supérieur avec la création de " contremarches " destinées à démocratiser l'accès à l'enseignement supérieur, en particulier pour les bacheliers professionnels. Dans ce but, il est demandé aux recteurs d'académie de mettre en place à la rentrée 2001 : des préparations à l'accès des bacheliers professionnels en BTS (brevet de technicien supérieur) et en DUT (diplôme universitaire de technologie) pour améliorer la réussite des jeunes accédant à une qualification de niveau III ; des procédures d'adaptation pour ceux qui intégreraient directement ces sections après l'obtention du baccalauréat professionnel.