Allez au contenu, Allez à la navigation

Préoccupations et attentes des éleveurs ovins de l'Indre

11e législature

Question écrite n° 33486 de M. Daniel Bernardet (Indre - UC)

publiée dans le JO Sénat du 31/05/2001 - page 1805

M. Daniel Bernardet attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de la pêche sur les préoccupations exprimées par les éleveurs ovins de l'Indre quant au devenir de leur profession. Il lui rappelle, en tout premier lieu, que les producteurs attendent le versement d'un certain nombre d'aides telles que l'aide exceptionnelle de 150 millions de francs annoncée le 24 octobre dernier, les aides qualité 2000, à ce jour toujours bloquées au ministère de l'économie, des finances et de l'industrie, ainsi que la mise en route du douzième contrat de Plan. Par ailleurs, il lui indique que les éleveurs ovins déplorent l'absence de concertation et le manque de négociation avec les services ministériels sur certains dossiers d'importance, comme notamment l'élargissement de la liste des matériaux à risque du fait d'une éventuelle présence d'ESB chez les ovins à l'état naturel, ou encore l'amélioration de l'identification du cheptel ovin français. Enfin, il souligne que les éleveurs estiment indispensable de réévaluer le budget présenté par la commission de réforme de l'organisation commune du marché ovin afin de permettre une évolution sensible de leur revenu, d'autant que les nouvelles règles d'attribution des indemnités compensatoires de handicaps naturels risquent de se traduire par une baisse des indemnités qu'ils perçoivent. Par conséquent, il lui demande les décisions qu'il envisage de prendre pour répondre aux attentes des producteurs ovins de l'Indre.



La question est caduque