Allez au contenu, Allez à la navigation

Montant du taux de minoration par trimestre manquant appliqué sur les retraites

11e législature

Question écrite n° 34360 de M. Jean-Patrick Courtois (Saône-et-Loire - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 12/07/2001 - page 2293

M. Jean-Patrick Courtois appelle l'attention de Mme le ministre de l'emploi et de la solidarité sur le montant du taux de minoration par trimestre manquant appliqué sur les retraites. L'article R. 351-27 du code de la sécurité sociale, modifié par le décret n° 93-1022 du 27 août 1993, prévoit que lorsque l'assuré n'a pas droit de bénéficier d'une retraite à taux plein, un coefficient de minoration, calculé en fonction de son âge et de sa durée d'assurance, est appliquée au taux de sa pension. Le taux de minoration s'élève à 2,5 % par trimestre manquant, le taux plein est donc diminué de 1,25 pour chaque trimestre manquant par rapport soit à la durée exigée pour le taux plein, soit au soixante-cinquième anniversaire de l'assuré. L'application d'une si forte décote apparaît injuste et engendre des situations financières désastreuses, notamment pour les personnes qui ont perçu des revenus modestes durant leur vie professionnelle. En conséquence, il lui demande de bien vouloir lui indiquer si le Gouvernement entend prendre des mesures pour baisser de façon substantielle le montant du taux de minoration appliqué par trimestre manquant pour obtenir une retraite à taux plein.



La question est caduque