Allez au contenu, Allez à la navigation

Liaisons franco-italiennes

11e législature

Question écrite n° 34568 de M. Marcel Vidal (Hérault - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 26/07/2001 - page 2424

M. Marcel Vidal appelle l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports et du logement sur la nécessité de liaisons franco-italiennes, à partir du département des Alpes-Maritimes, qui formeraient un axe allant de Barcelone à Gênes et Turin. Il souhaiterait être informé des perspectives d'aménagement et des études de tronçons concernant les travaux autoroutiers de Nice vers le Piémont, passant par le col de Tende et la province de Cunéo.



Réponse du ministère : Équipement

publiée dans le JO Sénat du 04/10/2001 - page 3201

Compte tenu du développement des échanges à l'intérieur de l'Europe, le positionnement de la Côte d'Azur sur la façade méditerranéenne nécessite effectivement des liaisons franco-italiennes de qualité, en particulier à partir du département des Alpes-Maritimes. L'aménagement de ces liaisons devra s'effectuer en prenant en compte les grands enjeux de ce territoire : enjeux transfrontaliers, stratégies de développement économique, politique des déplacements et valorisation des grandes infrastructures, développement durable et cohérence entre les objectifs d'aménagement et les enjeux environnementaux. Afin d'éclairer les perspectives d'aménagement sur le territoire du département des Alpes-Maritimes, l'Etat conduit, en concertation avec les collectivités territoriales, une réflexion dans le cadre d'une directive territoriale d'aménagement. Le document en résultant sera prochainement soumis à enquête publique. En matière de transports, l'Etat prévoit que sera donnée une forte priorité aux transports collectifs, compte tenu de leur faible développement actuel et de l'encombrement du réseau routier. Les solutions routières examinées dans ce contexte conjugueront la réalisation d'une liaison routière entre la vallée du Var et le nord d'Antibes et d'un nouveau contournement nord de Nice. Ces orientations ont été reprises dans les schémas de services de transport décidés par le Gouvernement lors du comité interministériel d'aménagement et de développement du territoire de juillet dernier. S'agissant de la liaison avec l'Italie par la route nationale 204 et le tunnel de Tende, les travaux et études en cours visent à améliorer la sécurité et à fiabiliser cet itinéraire. Les aménagements prévus entre Breil-sur-Roya et Tende sur la RN 204 comprennent l'aménagement de la traversée des gorges de Saorge, le traitement des gorges de Paganin et de Berghe et la déviation de Fontan. Une première tranche de travaux vient d'être réalisée dans la traversée des gorges de la Saorge, comportant un tunnel et deux ponts sur la Roya, et la seconde devrait l'être en 2003. Dans l'immédiat le tunnel de Tende fait l'objet de travaux de sécurisation, tandis qu'un programme de réparations est actuellement à l'étude. Par ailleurs, une étude préliminaire est en cours pour préciser les caractéristiques techniques d'un projet de nouveau tunnel en liaison avec l'administration italienne. Enfin, la première conférence intergouvernementale franco-italienne des Alpes du Sud, s'est tenue le 30 juillet dernier. Les deux gouvernements entendent ici étudier et mettre en oeuvre en commun les solutions permettant de répondre au développement des échanges entre les deux pays.