Allez au contenu, Allez à la navigation

Formation aux cinq gestes qui sauvent

11e législature

Question écrite n° 34915 de Mme Dinah Derycke (Nord - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 30/08/2001 - page 2800

Mme Dinah Derycke souhaite interroger M. le ministre de l'équipement, des transports et du logement sur sa proposition d'introduire dans l'enseignement du permis de conduire une formation pratique et courte aux cinq gestes qui sauvent. Elle réitère par cette question sa demande de mise en place d'une étude indépendante visant à estimer la portée d'une telle réforme. Il conviendrait pour ce faire d'interroger, outre les personnes qualifiées françaises, les autorités des Etats européens qui ont mis en place depuis parfois plus de dix années, une telle formation et en reconnaissant l'efficience. Il s'agit notamment de la République fédérale d'Allemagne, du royaume de Norvège, de la Confédération helvétique, de la République fédérale d'Autriche. Il lui semble que les résultats d'une telle recherche peuvent constituer une riche contribution à la réflexion menée au sein de notre pays sur l'opportunité d'une telle mesure ou non. En effet, une forte controverse oppose les partisans et détracteurs de cette mesure et il conviendrait, de manière indépendante et objective, de synthétiser les diverses argumentations.



La question a été retirée pour cause de décès.