Allez au contenu, Allez à la navigation

Mesures visant à favoriser le maintien de l'offre du français en Suisse alémanique

11e législature

Question écrite n° 35192 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 20/09/2001 - page 3008

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur sa réponse à la question n° 27867 parue à la page 20 du Journal officiel - questions remises à la présidence du Sénat - réponses aux questions écrites du 4 janvier 2001 dans laquelle il est indiqué que son ministère envisage " des mesures visant à favoriser le maintien de l'offre de notre langue en Suisse alémanique par des actions innovantes, en particulier dans le cadre extrascolaire. Une réflexion interministérielle est actuellement en cours ". Il lui demande si une telle réflexion a bien été à ce jour menée à son terme, quel en a été le résultat et quelles conclusions en ont été tirées.



Réponse du ministère : Affaires étrangères

publiée dans le JO Sénat du 15/11/2001 - page 3626

Le maintien du français dans la partie alémanique de la Suisse représente un enjeu crucial pour le rayonnement de notre langue en Europe, mais pose également de délicats problèmes de politique interne suisse. Dans le cadre de l'année européenne des langues, le ministère des affaires étrangères a d'ores et déjà demandé à l'ambassade de France en Suisse d'entreprendre en 2001 des actions nouvelles, destinées à renforcer la présence du français en Suisse alémanique, notamment par le recours à des activités extrascolaires innovantes : expositions de littérature de jeunesse dans les bibliothèques municipales et centres de documentation pédagogique à Zurich, Saint-Gall, et Lucerne. Ces mesures seront prolongées en 2002 ; invitation d'écrivains français avec l'Association suisse des professeurs de français (rencontres avec les élèves, lectures publiques, conférences grand public) ; actions de communication pour faire connaître les classes organisées par la cité de La Villette et les classes culture internationales, pour contribuer à la diffusion de la culture scientifique et technique française, et du patrimoine artistique français ; actions auprès des autorités éducatives pour accroître le nombre d'assistants français en zone alémanique ; à la demande de la conférence des directeurs cantonaux de l'instruction publique elle-même, lancement d'une politique d'échanges scolaires (entre classes, élèves et enseignants), en liaison également avec l'Office franco-allemand pour la jeunesse, et de stages en entreprises dans les deux pays, dans le domaine de l'enseignement professionnel.