Allez au contenu, Allez à la navigation

Rôle du Centre de documentation et d'information (CDI)

11e législature

Question écrite n° 35477 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 04/10/2001 - page 3160

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur le premier document produit par le Comité national de lutte contre la violence à l'école intitulé " Recommandations pour un établissement mobilisé contre la violence " et dans lequel ses auteurs recommandent, à la page 31, de " faire du CDI (Centre de documentation et d'information) un laboratoire de pratiques novatrices ". Il lui demande son avis sur cette suggestion et s'il n'estime pas nécessaire de prendre des dispositions afin de faire du CDI " un lieu privilégié de l'apprentissage des techniques de recherche documentaire et de la prise de conscience des enjeux des nouvelles technologies ".



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 03/01/2002 - page 42

Les trois questions appellent la même réponse : dans les documents adressés à la rentrée aux chefs d'établissement de tous les collèges et lycées, il s'agissait bien de " recommandations ", ce qui implique que l'initiative en revient, dans le cadre de leur autonomie, aux établissements avec leur conseil d'administration. Les actions préconisées peuvent alors être inscrites dans le projet d'établissement. Il en est ainsi en particulier de l'organisation de cérémonies festives en fin d'année et de l'aménagement de lieux de rencontres et d'égalité conviviale entre adultes et élèves. Des problèmes de locaux ou d'équipement peuvent se poser pour aménager ces lieux d'accueil. Il en va de même en ce qui concerne l'équipement des CDI dans le domaine des nouvelles technologies. Il convient de rappeler que l'investissement correspondant relève, selon les termes des lois de décentralisation, de la responsabilité des collectivités territoriales.