Allez au contenu, Allez à la navigation

Sécurisation des agences bancaires lors du passage à l'euro

11e législature

Question écrite n° 36073 de M. Guy Fischer (Rhône - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 01/11/2001 - page 3444

M. Guy Fischer appelle l'attention de M. le ministre de l'intérieur sur la question préoccupante de la sécurité dans les agences bancaires et auprès des distributeurs de billets durant la période du passage à l'euro. En effet, les transferts massifs de fonds à cette période vont faire courir des risques non seulement aux convoyeurs de fonds, mais également aux employés et aux clients des établissements bancaires. Il souhaite donc connaître dans le détail les mesures que le Gouvernement entend prendre pour assurer au maximum la sécurité des personnes durant cette période sensible, notamment dans le département du Rhône.



Réponse du ministère : Intérieur

publiée dans le JO Sénat du 27/12/2001 - page 4110

Pour définir et coordonner l'ensemble des mesures de sécurité à mettre en oeuvre à l'occasion du passage à l'euro fiduciaire, le ministre de l'intérieur a demandé au directeur général de la police nationale de constituer un groupe de travail comprenant des représentants des ministères et des institutions concernés par cet événement. Ces travaux ont permis d'élaborer un " plan de sécurité ", approuvé par M. le Premier ministre et prévoyant, dans le cadre d'un dispositif global, des mesures visant notamment à assurer la sécurité des transports de fonds et des établissements bancaires et de crédit. Les principales dispositions de ce plan ont été évoquées tant avec les responsables des sociétés de transport de fonds et des banques qu'avec les représentants du personnel. Au cours de réunions tenues récemment au ministère de l'intérieur, ces derniers ont pu, à cette occasion, faire connaître leurs préoccupations. En tout état de cause, un effort exceptionnel sera consenti par les personnels de la police nationale et de la gendarmerie nationale, ainsi que par les forces armées, en fin d'année 2001 et en début d'année 2002. Des mesures spécifiques ont, d'ores et déjà été entreprises depuis le début du mois de septembre. En outre, les services de sécurité qui participent actuellement au plan " vigipirate ", auront également en charge les missions de protection des personnes et des biens liées aux fêtes de fin d'année.