Allez au contenu, Allez à la navigation

Création d'une Académie nationale contemporaine du cirque

11e législature

Question écrite n° 37124 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 06/12/2001 - page 3819

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de Mme le ministre de la culture et de la communication sur l'information parue à la page 7 du numéro 84 (23 juin 2001) de La Lettre d'information de son ministère, selon laquelle le ministère de la culture participera à la création d'une Académie nationale contemporaine du cirque. Il aimerait savoir si, à ce jour, une telle académie a bien été créée. Où ? Dans quel but ? Avec quels moyens financiers ? Pouvant accueillir combien d'élèves ?



Réponse du ministère : Culture

publiée dans le JO Sénat du 28/03/2002 - page 911

L'académie nationale contemporaine des arts du cirque Annie Fratellini s'inscrit dans la continuité du projet de l'école de cirque Annie-Fratellini. Le chantier de construction des futurs locaux de cette académie est en cours sur le site de la ZAC du Landy Pleyel à Saint-Denis. Le financement de ce projet (4 725 919,5 euros) a été assuré par le ministère de la culture - DMDTS, le conseil régional d'Ile-de-France, le conseil général de Seine-Saint-Denis et la communauté de communes réunissant les villes de Saint-Denis, Aubervilliers, Villetaneuse, Epinay et Pierreffite. L'académie regroupera des activités de formation professionnelle artistique et technique, des activités de pratiques amateurs pour adultes et enfants, ainsi qu'une mission d'action culturelle via la programmation de spectacles et d'expositions. La proposition de l'académie en matière de formation professionnelle a particulièrement retenu l'attention du ministère de la culture en ce qu'elle est à la fois innovante et complémentaire du Centre national des arts du cirque de Châlons-en-Champagne, notamment en ce qu'elle développera dans un premier temps la formation continue (60 personnes), la formation professionnelle des artistes au sein du centre de formation d'apprentis (cycle de trois ans menant à un diplôme de niveau Bac + 2 : 20 adultes par an) et à terme la formation des techniciens du spectacle vivant et enfin un cirque-études (en collaboration avec les rectorats concernés). L'académie sera également financée par les collectivités territoriales pour les activités pour lesquelles elles ont compétence. Le conseil régional d'Ile-de-France soutiendra la formation professionnelle et continue et la communauté de communes les activités de pratiques amateurs qui réuniront près de 200 personnes. L'école de cirque Annie-Fratellini est soutenue par le ministère de la culture depuis 1988. La subvention en 2001 est de 304 989,03 euros et de 426 857,25 euros en 2002 afin d'accompagner la préfiguration et la mise en place des cursus qui débuteront en janvier 2003.