Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des infirmiers libéraux

11e législature

Question écrite n° 37472 de M. Jean-Pierre Raffarin (Vienne - RI)

publiée dans le JO Sénat du 20/12/2001 - page 3990

M. Jean-Pierre Raffarin attire l'attention de Mme le ministre de l'emploi et de la solidarité sur la situation des infirmiers libéraux de France. Ces derniers dénoncent : le discrédit jeté sur la compétence des infirmiers libéraux et sur leur mission dans le cadre du maintien de leurs patients à domicile ou en structure d'hébergement ; la dévaluation de leur diplôme et leur activité sous couvert de " maîtrise comptable " ; la difficulté de l'accès aux soins pour tous les patients, en particulier les personnes âgées dépendantes ou handicapées ; l'incitation à la pratique de soins infirmiers par des personnes non diplômées, non expérimentées et non tenues au secret médical ; la restriction du droit des patients au choix d'un praticien qualifié ; la dévalorisation des actes de prévention lors des soins d'hygiène, de préservation, d'autonomie et de confort. Cette profession souffre des conditions inhumaines de travail : pénurie de remplaçantes, pénibilité du travail, surcharge de soins, quotas d'activité mis en place par le Gouvernement, la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM) et le syndicat signataire. Ces derniers sollicitent l'ouverture de négociations tripartites immédiates. Le Gouvernement a-t-il l'intention de répondre favorablement à la demande de rencontre sollicitée par les infirmiers libéraux ?



La question a été retirée