Allez au contenu, Allez à la navigation

Réforme des études d'orthophonie

12e législature

Question écrite n° 14653 de Mme Esther Sittler (Bas-Rhin - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 18/11/2004 - page 2622

Mme Esther Sittler attire l'attention de M. le ministre de la santé et de la protection sociale sur la réforme de la formation initiale de la profession d'orthophoniste. Dans le cadre de l'harmonisation des systèmes européens de l'enseignement supérieur, il est envisagé de réduire ces études à une licence professionnelle, soit à 180 ECTS (European Credit Transfert System), éventuellement complétée par un master, alors qu'actuellement elles se déroulent sur quatre années et dépassent largement le nombre de crédits d'heures fixé pour obtenir une licence. Cette réforme risque ainsi d'entraîner la suppression de certains enseignements théoriques et pratiques, ce qui nuirait à la qualité de la formation et par conséquent au niveau de compétence de ces professionnels. Par ailleurs, la création d'un master de spécialisation risque d'introduire une discrimination dans l'accès aux soins en créant une orthophonie à deux vitesses. Elle lui demande par conséquent s'il ne conviendrait pas de délivrer le diplôme d'orthophoniste sur la base du seul master professionnel et non d'une simple licence afin de maintenir la qualité de la formation de ces futurs professionnels.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.