Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des médecins de montagne

12 ème législature

Question écrite n° 16421 de M. Jean-Pierre Bel (Ariège - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 10/03/2005 - page 656

M. Jean-Pierre Bel attire l'attention de M. le ministre des solidarités, de la santé et de la famille sur la situation des médecins de montagne. Actuellement, plusieurs centaines de médecins généralistes sont installés en station de sports d'hiver et sont spécialisés dans la traumatologie, l'urgence et la médecine de montagne. Alors que le dépeuplement médical a débuté dans les stations en raison des conditions particulières et difficiles de leur activité (éloignement des structures hospitalières, conditions climatiques, pics de population touristique...), la nouvelle convention remet davantage en cause l'avenir de la profession. En effet, le rôle et les compétences des médecins sont remis en cause, il existe de nombreuses imprécisions au sein de la nouvelle nomenclature (en particulier pour les actes d'urgence), les promesses du contrat de santé publique ne sont pas tenues et surtout les futurs médecins n'ont pas les moyens de s'installer en station, confrontés au coût élevé de l'immobilier, aussi bien pour les cabinets médicaux que pour le logement. Face à ce constat et cette situation nullement isolée puisqu'elle touche tous les médecins des zones rurales, que compte faire le Gouvernement pour améliorer et valoriser la mission de santé publique de ces médecins ?

Transmise au Ministère de la santé et des solidarités



La question est caduque