Allez au contenu, Allez à la navigation

Erosion du littoral en Languedoc-Roussillon

12 ème législature

Question écrite n° 16442 de M. Marcel Vidal (Hérault - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 10/03/2005 - page 644

M. Marcel Vidal attire l'attention de M. le ministre de l'écologie et du développement durable sur l'érosion du littoral en Languedoc-Roussillon. Compte tenu de l'évolution de ce phénomène, il semble urgent d'établir un diagnostic sérieux afin de dégager des solutions efficaces et respectueuses de l'environnement. Pour ce faire, un plan d'actions concerté doit être engagé, faisant intervenir l'ensemble des collectivités territoriales soutenues par l'Etat et la Communauté européenne. Aussi il lui demande, devant l'ampleur du problème, de lui indiquer quelles mesures il entend déployer pour lutter efficacement contre cette érosion marine.

Transmise au Ministère des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer



Réponse du Ministère des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer

publiée dans le JO Sénat du 15/09/2005 - page 2366

La mission interministérielle d'aménagement du littoral a élaboré en 2003 un document définissant les orientations stratégiques pour la gestion de l'érosion en Languedoc-Roussillon. Cc document, élaboré en partenariat avec les collectivités territoriales de la région Languedoc-Roussillon, a défini les principes généraux de gestion de l'érosion et les a déclinés suivant quatorze secteurs identifiés comme prioritaires vis-à-vis de la gestion de l'érosion sur l'ensemble du littoral régional. Il est annexé à la charte de développement durable du littoral, approuvée par l'Etat et la majorité des collectivités territoriales concernées, dont les conseils généraux et le conseil régional. Dans ce cadre, l'Etat mène depuis quelques années un important travail de concertation et de pédagogie en direction des décideurs et des gestionnaires, en présentant les orientations stratégiques, les grands concepts et les principes de gestion de l'érosion du littoral. Depuis cette année, un guide technique et méthodologique vient également assister les gestionnaires confrontés à des problèmes d'érosion du littoral. Les résultats de ces réflexions et concertations se manifestent aujourd'hui par une cohérence des propositions faites aux différents financeurs sur la gestion de l'érosion du littoral de la région Languedoc-Roussillon. Au-delà des orientations stratégiques, l'Etat, dans le cadre des contrats de plan Etat-région 2000-2006, a fortement contribué, par le biais de subventions, à l'émergence de maîtres d'ouvrage pour la réalisation d'études diagnostiques à l'échelle des cellules sédimentaires. Ces études, qui définissent des schémas de gestion vis-à-vis de l'érosion, ont été menées dans une logique de gestion intégrée des zones côtières. Aujourd'hui, l'ensemble des secteurs à enjeux définis dans les orientations stratégiques est quasiment couvert par ces études diagnostiques. Les collectivités territoriales concernées sont en train d'effectuer, dans les secteurs les plus prioritaires, les études détaillées nécessaires à la réalisation des travaux. La réalisation de ces travaux et leur pérennisation nécessitent des financements, qui sont en partie aidés par des subventions au titre des contrats de plan Etat-région. La définition des programmes de travaux résultant des études diagnostiques a également été menée dans le respect des contraintes environnementales. Enfin, et de façon à suivre l'efficacité de ces travaux, d'améliorer la connaissance des phénomènes d'érosion et de mieux anticiper les futures actions, l'Etat a décidé de mettre en place un réseau de mesure pérenne de houle et de suivi de l'évolution du littoral pour un coût de 305 000 euros. Cette action est intégrée, dans le cadre du programme INTERREG, au projet européen beachmed-e porté par l'Etat et le conseil général de l'Hérault, qui a été retenu par l'Europe. Ce projet doit permettre, entre autres, de tester de nouveaux modes de suivi et de gestion de l'érosion du littoral. Telle est l'action ambitieuse menée par l'Etat en partenariat étroit avec l'Europe et les collectivités territoriales concernées dans la gestion de l'érosion du littoral en Languedoc-Roussillon.