Allez au contenu, Allez à la navigation

Manque de personnel médical en Lorraine

12 ème législature

Question écrite n° 16737 de M. Jean-Pierre Masseret (Moselle - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 24/03/2005 - page 812

M. Jean-Pierre Masseret souhaite attirer l'attention de M. le ministre des solidarités, de la santé et de la famille sur l'évolution inquiétante de la démographie médicale en Lorraine. Selon la DRASS, la densité en médecins généralistes libéraux s'avère plus faible en Lorraine (105 pour 100 000 habitants en 2004 contre 114 au niveau national). La situation est telle qu'un Lorrain sur six vit dans une « situation de tension », contre un sur vingt au niveau national. Les cantons ruraux sont les plus touchés, notamment ceux de l'est de la Moselle. La comparaison des densités globales française et lorraine fait apparaître, pour les infirmiers libéraux, une sous-densité également marquée. Près de 14 000 Lorrains résident dans des cantons dépourvus d'infirmier libéral. Par ailleurs, ces mêmes zones sont sous-équipées en soins et services infirmiers à domicile. S'agissant des cantons où l'offre est insuffisante, même les zones urbaines ou périurbaines affichent une offre limitée. La situation de l'offre de soins en kinésithérapie libérale apparaît enfin exacerbée. Les cantons sans aucun professionnel (12) ou de faible densité (31) sont plus nombreux que pour les autres professions étudiées et l'examen de la pyramide des âges laisse entrevoir des difficultés à court terme sur plus de 25 cantons. Le système en place de limitation d'accès aux études médicales et le grand nombre de départs à la retraite dans les années à venir rendent l'avenir incertain. En conséquence, il souhaite savoir ce que le Gouvernement entend faire pour répondre à cette situation.

Transmise au Ministère de la santé et des solidarités



La question est caduque