Allez au contenu, Allez à la navigation

Risque de pénurie d'eau et élevage

12e législature

Question écrite n° 18024 de M. André Lejeune (Creuse - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 09/06/2005 - page 1617

M. André Lejeune attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de la pêche sur l'inquiétude légitime des éleveurs creusois face au risque de pénurie d'eau. En effet depuis plusieurs mois, l'ensemble du département de la Creuse connaît un manque de précipitations qui crée une situation climatique inquiétante à l'approche de l'été. Ce risque de sécheresse ne manquera pas de rendre la situation des éleveurs très difficile pour nourrir leurs animaux dans les prochaines semaines. Aussi il lui demande que les éleveurs creusois soient autorisés à utiliser les parcelles mises en jachère pour pâturer, faire pâturer ou faucher les terres au même titre que les 41 départements déjà autorisés afin de prévenir les risques de pénurie.



Réponse du Ministère de l'agriculture et de la pêche

publiée dans le JO Sénat du 22/09/2005 - page 2405

Notre pays connaît un déficit pluviométrique depuis plusieurs mois. Afin d'en limiter les effets négatifs sur l'approvisionnement en fourrages et l'alimentation du bétail, le Gouvernement a conduit, dès avril, auprès de la Commission européenne, les démarches nécessaires pour que les terres en jachère puissent être utilisées pour l'alimentation des animaux dans les 41 départements les plus affectés. Compte tenu de l'évolution défavorable de la situation dans d'autres régions, une démarche similaire a, dans un deuxième temps, été conduite avec succès au bénéfice de 36 départements supplémentaires, dont la Creuse. Les jachères peuvent ainsi être fauchées ou pâturées dans 77 départements depuis fin juin.