Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir du service public décentralisé de la radio

12 ème législature

Question écrite n° 19370 de M. Michel Moreigne (Creuse - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 15/09/2005 - page 2330

M. Michel Moreigne attire l'attention de M. le ministre de la culture et de la communication sur l'avenir des stations décentralisées du service public de la radio, par exemple France Bleu Creuse (FBC). Début septembre, Radio France a mis en place une grille de programmation du réseau France Bleu conduisant à une nouvelle réduction de la part d'émissions produites et animées localement. Or, l'intérêt que présente la radio décentralisée de service public en milieu rural, véritable lien social autant qu'outil de cohésion territoriale, fait l'unanimité. La suppression d'un programme local est perçue comme un pas supplémentaire vers une remise en cause des « locales » de Radio France et donc d'un service public de proximité. C'est pourquoi il lui demande s'il est possible que ces inquiétudes soient apaisées et que les programmes locaux soient confortés.



Réponse du Ministère de la culture et de la communication

publiée dans le JO Sénat du 04/05/2006 - page 1269

Il convient tout d'abord de rappeler l'attachement du ministre de la culture et de la communication au rôle et aux missions du service public radiophonique de proximité, dont le réseau local et régional de Radio France est un maillon essentiel. Le développement du réseau de proximité de France Bleu, initié en 2000, a permis d'aboutir à l'implantation de quarante-cinq stations locales qui, début 2005, couvrent environ 65 % de la population pour un volume annuel de 386 000 heures de programmes. En 2006, les projets de développement financés par dotation publique, redéploiements ou ressources propres comprendront notamment la poursuite du plan Bleu. Ses conditions de développement seront déterminées dans le prochain contrat d'objectifs et de moyens qui liera Radio France à l'Etat.