Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir du tourisme associatif

12e législature

Question écrite n° 19674 de M. Philippe Madrelle (Gironde - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 06/10/2005 - page 2525

M. Philippe Madrelle appelle l'attention de M. le ministre délégué au tourisme sur l'inquiétude des professionnels des associations régionales de tourisme de plein air pour l'avenir du tourisme associatif. Il souligne les dangereuses conséquences du désengagement de l'Etat sur la poursuite des activités des équipements situés en zone rurale ou en moyenne montagne ; il lui rappelle que ces activités constituent une offre touristique importante, à forte dimension sociale avec l'accès aux vacances du plus grand nombre. Premier secteur créateur d'emplois dans notre pays, le tourisme doit être soutenu afin de pouvoir jouer son rôle.



Réponse du Ministère délégué au tourisme

publiée dans le JO Sénat du 27/10/2005 - page 2800

Le ministre délégué au tourisme est particulièrement soucieux que l'action de l'Etat en matière de tourisme social puisse se maintenir et se développer dans les meilleures conditions. C'est pourquoi il ne peut qu'être sensible aux préoccupations des professionnels du secteur qui soulèvent un problème que le ministre avait d'ailleurs déjà évoqué, l'année dernière, dans le cadre des travaux préparatoires à l'élaboration du projet de loi des finances pour 2005, et qui avait pu fort heureusement trouver une solution satisfaisante dans le cadre du projet de loi de finances rectificative. Il restera, bien évidemment, très attentif à ce qu'une solution puisse être trouvée au cours des prochains débats budgétaires.