Allez au contenu, Allez à la navigation

Licenciements dans le magasin Virgin

12 ème législature

Question écrite n° 20033 de Mme Nicole Borvo Cohen-Seat (Paris - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 27/10/2005 - page 2762

Mme Nicole Borvo Cohen-Seat attire l'attention de M. le ministre délégué à l'emploi, au travail et à l'insertion professionnelle des jeunes sur les licenciements abusifs à Virgin. Les quatre employés de la logistique du magasin des Grands Boulevards, dans le 2e arrondissement de Paris, viennent d'être licenciés. Ces licenciements ont été effectués sans préavis. En outre ces salariés n'ont reçu aucune indemnité de licenciement et une dizaine de jours de mise à pied ont été retenus sur leur salaire. De plus, les soldes de tout compte délivrés aux salariés sont erronés et font même apparaître, pour deux d'entre eux, un montant négatif à valoir à l'entreprise. Enfin, les lettres de licenciement contiennent nombre d'erreurs et les entretiens ont été menés sans respecter les règles de droit. L'inspection du travail a été saisie. Il est à noter que lors d'un rassemblement dénonçant cet état de fait les salariés soutenus par leurs collègues et des élus politiques notamment ont été brutalisés. Le délégué syndical central CGT a subi un arrêt travail de quatorze jours dont un d'hospitalisation.
Tous ces faits concourent à une dégradation des conditions de travail dans ce secteur économique qui ne peut que porter préjudice au dialogue social dont le gouvernement affirme être partisan.
Par conséquent elle lui demande ce qu'il compte faire pour qu'à Virgin comme ailleurs le droit du travail soit respecté.



La question est caduque