Allez au contenu, Allez à la navigation

Crise du logement étudiant dans l'académie montpelliéraine

12 ème législature

Question écrite n° 20056 de M. Marcel Vidal (Hérault - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 27/10/2005 - page 2762

M. Marcel Vidal attire l'attention de M. le ministre de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement sur la crise du logement étudiant et plus particulièrement sur la situation de l'académie de Montpellier. En effet, la combinaison de différents facteurs -le manque de chambres étudiantes, la flambée des loyers, la faiblesse des allocations logement social - entraîne une extrême difficulté à se loger pour les étudiants. Ainsi, on compte seulement 6 000 chambres à Montpellier pour 62 000 étudiants. De même, dans l'académie, seuls 37,56 % des 65 894 jeunes éligibles à une bourse de l'enseignement supérieur en bénéficient. Le Gouvernement ne semble proposer que des solutions d'ordre général. Aussi, il lui demande quelles mesures concrètes il entend mettre en place pour remédier à cette crise, et ce tout spécialement dans l'académie montpelliéraine.



Réponse du Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement

publiée dans le JO Sénat du 02/02/2006 - page 287

Le logement des étudiants constitue un enjeu important tant au plan national qu'au plan local. La réponse à la question écrite n° 17943, posée par l'honorable parlementaire le 9 juin 2005, reprend les mesures prises par le Gouvernement au niveau national. Il appartient, dans ce cadre, à l'échelon régional, puis aux échelons départementaux, de définir les priorités en fonction des enjeux territoriaux. Au titre de 2005, 647 logements pour étudiants ont été financés en prêts locatifs sociaux (PLS) pour l'agglomération de Montpellier. Pour l'année 2006, une enveloppe de 800 logements est inscrite dans le cadre de la politique régionale pour le logement des étudiants. Par ailleurs, une étude d'agglomération est en cours dans le secteur de Montpellier pour connaître précisément les besoins en logements pour étudiants.