Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de construction d'un parking sous la place royale du Peyrou à Montpellier

12e législature

Question écrite n° 20749 de M. Marcel Vidal (Hérault - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 08/12/2005 - page 3140

M. Marcel Vidal attire l'attention de M. le ministre de la culture et de la communication sur le récente décision prise par le directeur national de l'architecture et du patrimoine, de rejeter le projet de construction d'un parking sous la place royale du Peyrou, à Montpellier. Alors que l'argument avancé par les services compétents du ministère est l'incompatibilité d'un parking sur ce lieu, l'on peut s'interroger à juste titre sur les critères retenus lors de la réalisation de travaux d'aménagement analogues, effectués à Paris, Lyon, Bordeaux dans un cadre de qualité exceptionnel sur le plan historique et esthétique. Les difficultés rencontrées à Montpellier seraient-elles liées à des considérations d'ordre géologique, climatique. Aussi, il lui demande dans quelle mesure il est envisageable de reconsidérer la réponse apportée par ses services et de trouver une solution technique, qui - tout en préservant le patrimoine architectural et historique de ce lieu - permettrait de faire aboutir ce projet, reconnu d'intérêt général.



Réponse du Ministère de la culture et de la communication

publiée dans le JO Sénat du 23/03/2006 - page 850

Le projet de création d'un parking sous l'esplanade du Peyrou, monument historique majeur de Montpellier, a été examiné par la commission supérieure des monuments historiques le 7 février 2005 et a reçu un avis défavorable à l'unanimité moins trois abstentions, la commission considérant que le projet porte une atteinte inacceptable tant au monument historique qu'aux aménagements paysagers, dont la restauration doit être entreprise prochainement. Il a été notamment estimé que la présence des grilles d'aération était incompatible avec la qualité du monument et que l'absence d'examen suffisant à ce stade du dossier des contraintes de sécurité sur l'accès et l'évacuation des véhicules ainsi que des piétons, conduirait à une dénaturation du site en raison des contraintes multiples qui pourraient être légitimement imposées dans ce domaine par les autorités compétentes. C'est pourquoi il est absolument nécessaire de procéder à l'étude de solutions alternatives pour la création de ce parking en dehors de l'emprise de l'esplanade du Peyrou, permettant de concilier l'impératif de protection du patrimoine exceptionnel de la ville de Montpellier et le développement économique nécessaire du centre ancien.