Allez au contenu, Allez à la navigation

Maintien et financement des liaisons aériennes

12e législature

Question écrite n° 20949 de M. Marcel Vidal (Hérault - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 22/12/2005 - page 3262

M. Marcel Vidal attire l'attention de M. le ministre délégué à l'aménagement du territoire à propos des liaisons aériennes, et notamment la liaison Béziers-Paris Orly-Sud. En effet, il est question que toute intervention de l'Etat pour financer ces lignes soit supprimée en 2006, alors que la ligne Béziers-Paris Orly-Sud, par exemple, bénéficiait depuis octobre 2002 d'un soutien financier à hauteur de 77,5 % du déficit (plafonné à 50 % du chiffre d'affaires). Un tel désengagement de l'Etat sur des liaisons reconnues, au plan européen, d'aménagement du territoire se traduira par la disparition de ces dernières dans la mesure où les collectivités territoriales et les CCI ne pourront, au-delà de leurs propres efforts financiers, prendre le relais de l'Etat. De telles liaisons aériennes, véritables vecteurs de désenclavement et de développement économique, ne doivent pas être sacrifiées sur l'autel des réductions budgétaires. Il lui demande comment les services du ministère peuvent envisager la pérennité de telles structures sans l'aide de l'Etat.



La question a été retirée pour cause de décès.