Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir de l'école de santé des armées de Bordeaux

13e législature

Question écrite n° 03488 de M. Philippe Madrelle (Gironde - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 21/02/2008 - page 317

Monsieur Philippe Madrelle appelle l'attention de Monsieur le ministre de la défense sur le devenir de l'École de santé des armées de Bordeaux. Il lui rappelle le prestige de cette école, l'importance du nombre des élèves, des militaires et des personnels civils. Il lui demande de bien vouloir lui apporter toutes les informations relatives au maintien et à la pérennité de l'École de santé navale à Bordeaux.



Réponse du Ministère de la défense

publiée dans le JO Sénat du 03/04/2008 - page 663

À l'initiative du Président de la République, le ministère de la défense a décidé d'engager, dans un contexte budgétaire national très contraint et dans un environnement géopolitique et stratégique qui s'est profondément modifié au cours de ces dernières années, plusieurs réflexions qui pourraient avoir des conséquences sur le format des armées. Ainsi, un nouveau Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale est en cours d'élaboration. Ce document, rédigé sur la base des travaux de la commission créée le 30 juillet 2007 par décret du Président de la République, a pour objectif de définir une stratégie globale de défense et de sécurité pour la France. Le ministère de la défense est par ailleurs impliqué, au même titre que l'ensemble des départements ministériels, dans la démarche de révision générale des politiques publiques de l'État (RGPP). À ce titre, la réorganisation des armées fait l'objet de travaux particuliers qui doivent conduire à une rationalisation des effectifs et un fonctionnement plus performant des services du ministère de la défense. Cette démarche s'inscrit dans la triple exigence d'efficacité opérationnelle, d'amélioration de la condition des personnels et d'optimisation de la fonction soutien. À ce stade des travaux et dans la mesure où les conclusions du Livre blanc et de la RGPP n'ont pas encore été rendues, il n'est pas possible à ce jour de préjuger des décisions qui seront prises concernant les réorganisations à venir.