Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation de la pédiatrie ambulatoire

13e législature

Question écrite n° 10437 de Mme Esther Sittler (Bas-Rhin - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 15/10/2009 - page 2404

Mme Esther Sittler attire l'attention de Mme la ministre de la santé et des sports sur la situation de la pédiatrie de ville.
Avec deux enfants en moyenne par femme, la France affiche aujourd'hui le taux de natalité le plus élevé d'Europe. Or, notre pays ne compte qu'un pédiatre pour 5 300 enfants, soit trois fois moins que la moyenne européenne et 8 fois moins qu'en Italie.
La France ne forme en effet pas assez de pédiatres (limitation à 200 par an) et de nombreux départs à la retraite sont attendus au cours des dix prochaines années. Les médecins généralistes sont déjà débordés et ne peuvent faire face aux besoins. La médecine infantile est, en outre, complexe : le suivi de l'enfant en croissance, de sa naissance à son adolescence, réclame des compétences spécifiques et une attention particulière que seul le pédiatre possède grâce à sa formation, son regard, son expertise et ses réflexes de spécialiste.
Elle lui demande par conséquent quelles mesures elle entend prendre afin de pérenniser et redynamiser la pédiatrie ambulatoire.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque