Allez au contenu, Allez à la navigation

Accidents de la vie courante, grande cause nationale pour 2011

13e législature

Question écrite n° 15237 de M. Marcel Rainaud (Aude - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 23/09/2010 - page 2449

M. Marcel Rainaud attire l'attention de M. le Premier ministre sur la question des accidents de la vie courante.
Plusieurs ministres se sont exprimés en faveur de la désignation des accidents de la vie courante comme « grande cause nationale pour 2011. »
Un collectif associatif vient de se créer afin de soutenir cette démarche. IL fédère plusieurs dizaines d'associations telles que l'UNAF et UFC-Que choisir.
Les accidents de la vie quotidienne représentent en effet un fléau bien plus meurtrier que l'insécurité routière, puisqu'ils sont responsables de 20 000 décès et de 4,5 millions de blessés chaque année.
L'exemple des pays du Nord de l'Europe, qui ont mis en œuvre de réelles politiques volontariste, montre qu'il est possible de faire baisser de façon très significative le nombre d'accidents annuels estimés à 11 millions dans notre pays.
Déclarer les accidents de la vie comme « grande cause nationale » permettrait une réelle prise de conscience et faciliterait la mise en œuvre d'une réelle politique interministérielle sur ce sujet.
Il lui demande de lui préciser la position qu'il entend adopter sur cette question.



Réponse du Premier ministre

publiée dans le JO Sénat du 28/10/2010 - page 2813

L'honorable parlementaire a souhaité attirer l'attention du Premier ministre sur la démarche d'un collectif d'associations engagé dans la lutte contre les accidents de la vie courante qui ont fait part de leur souhait d'être candidat pour l'attribution du label « grande cause nationale » pour 2011. La procédure d'attribution des labels « Grande cause nationale » et « Campagne d'intérêt général » 2011 a été lancée officiellement le 22 septembre avec la publication d'un communiqué, disponible sur le site gouvernement.fr. Les associations et collectifs intéressés disposent d'un délai d'un mois à compter de cette date pour déposer leur dossier de candidature auprès du service d'information du Gouvernement, qui procédera à l'instruction des dossiers avant attribution du label. Le Gouvernement est naturellement attentif à cette initiative qui vise à réduire le nombre de décès et de blessures, trop nombreux encore. L'État s'est d'ailleurs déjà mobilisé par le passé en organisant des campagnes de communication visant à mieux informer nos concitoyens afin d'éviter ces accidents qui ont parfois des conséquences dramatiques. Le Premier ministre a également pris bonne note des propositions opérationnelles formulées par le collectif initiateur de la démarche pour amplifier cette mobilisation et en a prescrit l'examen au Gouvernement.