Allez au contenu, Allez à la navigation

Évolution du métier de sage-femme

13e législature

Question écrite n° 18624 de M. Marcel Rainaud (Aude - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 19/05/2011 - page 1297

M. Marcel Rainaud attire l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi et de la santé sur les difficultés rencontrées par les sages-femmes quant à l'évolution de leur métier.

Les sages-femmes assurent la périnatalité et la santé de la femme, missions au cœur de leur métier, mais aujourd'hui force est de constater une évolution. IL est avéré qu'elles doivent de plus en plus prendre en charge les grossesses pathologiques à domicile, l'accompagnement au retour à domicile dans le post partum, le suivi gynécologique de prévention et la prise en charge de la contraception.
Malheureusement, ces nouvelles responsabilités sont difficilement exécutables dans la mesure où ni la formation initiale ni leurs conditions de travail ne permettent d'appréhender ces nouvelles missions avec la qualité requise indispensable au respect et à la sécurité de la femme enceinte, de l'accouchée et du nouveau-né.

Il s'interroge sur la volonté du Gouvernement de bien vouloir prendre en considération l'évolution de ce métier et en particulier sur l'intégration à l'université des écoles de sages-femmes, la mise en place du statut hospitalo-universitaire des sages-femmes enseignants, la reconnaissance du statut de praticien hospitalier pour ce nouveau métier, la revalorisation de la cotation des actes pratiqués et par conséquent la revalorisation salariale de cette profession qui devrait découler de l'évolution du métier. Il souhaiterait connaître sa position et les actions qu'il envisage au regard des changements qui impactent cette profession.

Transmise au Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social



La question est caduque