Allez au contenu, Allez à la navigation

Propagation de la berce du Caucase

13e législature

Question écrite n° 18689 de Mme Colette Giudicelli (Alpes-Maritimes - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 26/05/2011 - page 1355

Mme Colette Giudicelli attire l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement sur la propagation inquiétante de la berce du Caucase dans nos milieux naturels.

La berce du Caucase est une plante herbacée considérée en Europe comme une espèce invasive et dangereuse pour la santé humaine. Elle a été introduite en France dans la première moitié du XXème siècle pour ses propriétés ornementales et mellifères. Echappée de nos parcs et jardins, elle se propage dans l'environnement via les nombreuses graines qu'elle produit. Sa sève contient des toxines activées par les rayons ultraviolets, dont le contact peut causer des lésions cutanées semblables à des brûlures. La berce du Caucase est très envahissante et colonise rapidement divers milieux. Elle nuit à la croissance des plantes indigènes et peut entraîner une perte de biodiversité. Elle représente donc un risque important pour la santé et l'environnement. Le désherbage sans gants et l'usage d'appareils électriques sans protection adéquate conduit fréquemment à une phytophotodermatose. Comme le contact avec la plante est absolument sans douleur, les personnes entrant en contact avec elle peuvent continuer leur activité souvent pendant des heures sans se rendre compte des dommages infligés. Elle souhaiterait connaître si des études sérieuses ont été menées sur les nuisances qu'elle entraîne et quelles sont les éventuelles actions entreprises pour limiter sa propagation.



Réponse du Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

publiée dans le JO Sénat du 08/09/2011 - page 2336

Le ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement (MEDDTL) a initié une démarche de veille sur les espèces exotiques envahissantes en mobilisant la Fédération des conservatoires botaniques nationaux (FCBN) et le Muséum national d'histoire naturelle ainsi que de nombreux acteurs et experts concernés par ces problématiques. Introduite en France depuis plus d'un siècle, la berce du Caucase fait l'objet d'une attention particulière. Elle est considérée en France comme ayant un risque de prolifération élevé, tant en matière de conservation de la biodiversité que de santé publique. L'analyse approfondie conduite par la FCBN a permis de réaliser un état des lieux des connaissances disponibles concernant cette espèce, de mettre en évidence ses impacts sur les milieux naturels et de préciser sa répartition en France. En conséquence, cette espèce est actuellement retenue dans le cadre du projet de réglementation relatif aux espèces végétales invasives, devant se traduire prochainement par la prise d'un arrêté ministériel fondé sur l'article L. 411-3 du code de l'environnement et prévoyant diverses interdictions pour ces espèces (vente, achat, transport, introduction dans le milieu naturel). Par ailleurs, le MEDDTL initie des actions de lutte contre les espèces exotiques envahissantes ayant un impact sur les milieux naturels et la biodiversité, sur la base d'un travail de priorisation et d'une analyse de faisabilité conduits par la FCBN dont les résultats sont prochainement attendus. S'agissant de la berce du Caucase, l'opportunité d'une action de lutte sera examinée dans ce cadre.