Allez au contenu, Allez à la navigation

Pauvreté des jeunes

13 ème législature

Question écrite n° 21024 de M. François Marc (Finistère - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 24/11/2011 - page 2973

M. François Marc attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la cohésion sociale sur la situation des jeunes de 18 à 25 ans, qui, selon le rapport annuel du Secours catholique rendu public le 8 novembre 2011, sont les plus touchés par la pauvreté.

Les statistiques d'accueil de l'association soulignent que les trois quarts de cette tranche de population ne sont ni en formation ni en emploi.
40 % sont au chômage, sans droits reconnus pour la plupart, 11 % sont inactifs au foyer et 12 %, à la rue pour la majeure partie, ne disposent d'aucun droit au travail.

Face à cette dramatique situation, des pistes nouvelles pour mieux prendre en compte ces catégories sont avancées, parmi lesquelles : le renforcement des prérogatives des missions locales qui pourraient être dotées de l'ensemble des moyens de Pôle emploi (offres d'emploi, aides à la mobilité, contrats de professionnalisation, aide à la formation…), la montée en puissance du service civique ou encore l'extension du revenu de solidarité active (RSA) activité à tous les jeunes en situation de travail dès la majorité constituent des axes d'amélioration possibles.

Par la présente question, il la remercie de lui indiquer la manière dont le Gouvernement envisage de prendre en compte ce diagnostic relatif à la jeunesse et quelles suites il compte donner aux pistes proposées ci-dessus.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque