Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation de la bibliothèque interuniversitaire de santé de l'université Paris Descartes

14e législature

Question écrite n° 16870 de M. Roger Karoutchi (Hauts-de-Seine - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 18/06/2015 - page 1426

M. Roger Karoutchi attire l'attention de Mme la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur la situation administrative et financière de la bibliothèque interuniversitaire de santé (BIU santé) rattachée à l'université Paris Descartes. Rouage essentiel pour approfondir les savoirs nécessaires aux étudiants, aux enseignants et plus largement aux lecteurs, la BIU Santé connaîtrait des difficultés de financement relativement importantes. Depuis la fin de l'année 2013, le budget alloué a été réduit de manière significative par la présidence de l'université Paris Descartes alors même qu'elle était censée toucher des fonds. Or, cette bibliothèque dépend directement de l'université précitée depuis la loi n°2007-1199 du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités. Les difficultés de financement de ses activités s'expliquent par l'absence de précisions relatives à son statut : ayant fusionné avec deux bibliothèques existantes, elle n'aurait plus un statut juridique et comptable précis. La conséquence directe est l'absence de fléchage du budget vers cette bibliothèque. En matière de formation universitaire, étudier la santé requiert un nombre important de manuels, revues ou livres : contrainte de devoir faire face à ces difficultés de financement, elle se voit obligée de réduire drastiquement ses acquisitions et ses abonnements. Inquiet par cette situation, il lui demande de bien vouloir lui indiquer les mesures que ses services entendent prendre pour pallier les difficultés financières auxquelles est confrontée la BIU santé de l'université Paris Descartes.

Transmise au Ministère de l'éducation nationale



La question est caduque