Allez au contenu, Allez à la navigation

Urgence de la prise en charge de la maladie de Lyme

14e législature

Question écrite n° 25792 de M. Philippe Adnot (Aube - NI)

publiée dans le JO Sénat du 04/05/2017 - page 1548

M. Philippe Adnot attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la nécessité d'une prise en compte lucide et concrète des près de 28 000 cas de maladie de Lyme diagnostiqués, chaque année, dans notre pays.

Six mois après le lancement du plan national de lutte contre cette maladie, l'inscription de la maladie de Lyme dans la liste des affections de longue durée afin de permettre une meilleure prise en charge des traitements n'est toujours pas tranchée, pas plus que les financements dédiés ne semblent avoir été mobilisés.

Aussi, il lui demande de bien vouloir lui préciser les mesures d'urgence qu'elle entend mettre en œuvre pour pallier les conséquences dramatiques de cette affection pour nombre de nos concitoyens.

Transmise au Ministère des solidarités et de la santé



La question est caduque