Allez au contenu, Allez à la navigation

Actions contre l'isolement social

15e législature

Question écrite n° 00149 de M. François Marc (Finistère - Socialiste et républicain)

publiée dans le JO Sénat du 06/07/2017 - page 2140

M. François Marc attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur le récent avis adopté par le Conseil économique, social et environnemental (Cese) intitulé « Combattre l'isolement social pour plus de cohésion et de fraternité ». Sur la base des résultats encourageants de la Mobilisation nationale contre l'isolement des âgés (Monalisa), le Cese invite les pouvoirs publics à se saisir globalement de l'enjeu de l'isolement social.

Le fait de n'avoir pas ou quasiment pas de relation sociale toucherait en effet 5,5 millions de personnes de tous les âges en France. L'avis révèle aussi que 22 % des Français seraient en risque d'isolement social, puisqu'ils n'auraient des liens réguliers que dans une seule sphère. Dans sa globalité, le phénomène d'isolement social toucherait tous les âges et toutes les catégories de la société et en particulier les jeunes (un étudiant sur quatre), les personnes en situation de handicap ou de précarité, les familles monoparentales ou encore certains professionnels tels que les agriculteurs.

L'avis donne enfin plusieurs pistes d'actions permettant d'intégrer la préoccupation de l'isolement social aux dispositifs existants – Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté, maisons de services au public, politiques d'aménagement, d'habitat et de transport… S'agissant des actions territorialisées plus spécifiquement, le Cese préconise une animation communale des coopérations et un portage stratégique départemental, voire au niveau de la métropole. Le Cese appelle également le Gouvernement à porter une politique interministérielle, afin de donner des moyens transversaux et une visibilité à cette mobilisation.

Souhaitant rappeler au travers de cette question son attachement à la cohésion sociale du pays, il demande au Gouvernement de quelle manière il accueille ces préconisations et quelles suites il compte donner aux diverses pistes d'actions évoquées par le Cese.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.