Allez au contenu, Allez à la navigation

Les effets des métaux lourds sur l'environnement et la santé

5 avril 2001 : Les effets des métaux lourds sur l'environnement et la santé ( rapport de l'opecst )

 

 

b) L'exposition au cadmium et au mercure

L'INSERM a poursuivi ses recherches en analysant l'exposition au cadmium et au mercure. Cette analyse est partielle ne concerne pas toute la population. La contamination au cadmium et surtout au mercure est très différente de l'exposition au plomb et repose en grande partie sur l'alimentation.

Ces travaux ont conduit à plusieurs résultats d'importance majeure.

L'évolution de l'imprégnation

L'INSERM a suivi l'imprégnation des populations en 1982 et 1995. Les résultats sont très contrastés : tandis que l'imprégnation au cadmium diminue sensiblement, on note une augmentation très significative de l'imprégnation au mercure. Cette augmentation doit susciter l'attention des pouvoirs publics. Le risque mercuriel n'existe pas en France mais l'évolution doit être surveillée.

Evolution de l'imprégnation au mercure et au cadmium

dans deux régions françaises

(en ug/l)

 

1982

1995

Evolution

1982

1995

Evolution

Lorraine

           

Moyenne

1,19

1,12

- 6%

1,07

1,70

+ 59%

Médiane

1,15

1,10

- 4%

1,11

1,50

+ 35%

95° percentile

6,27

1,99

- 68%

3,58

4,01

+ 12%

Bretagne

           

Moyenne

1,15

1,70

+59%

1,41

2,46

+ 44%

Médiane

1,24

1,11

+ 35%

1,86

2,22

+ 19%

95° percentile

5,55

3,58

+ 12%

5,15

9,13

+ 77%

Source Inserm, imprégnation au mercure et au cadmium de la population au sein des régions françaises 2001, traitement OPECST

Les différences régionales

L'hypothèse qui demandait à être vérifiée était de savoir s'il existe une différence entre l'imprégnation des populations continentales et des populations côtières. Cette hypothèses se confirme. L'imprégnation au cadmium et surtout au mercure est plus élevée dans les régions côtières.

Imprégnation régionale des populations françaises

au cadmium et au mercure.

(en ug/l)

 

cadmium

mercure

Régions

moyenne

95° percentile

moyenne

95° percentile

Régions côtières

       

Poitou Charentes

0,36

1,49

1,75

3,98

PACA

0,51

1,86

4,70

13,82

Bretagne

0,32

1,30

3,70

12,82

Moyenne régions côtières

0,38

1,51

3,2

10,1

Lorraine

0,33

1,40

2,68

3,98

Moyenne géométrique

Source INSERM, ibid. traitement OPECST

Certaines régions de métropole appellent une vigilance particulière. C'est notamment le cas de la région Provence Alpes côte d'azur. L'urbanisation massive de la côte et les retards pris dans le domaine de la gestion des déchets expliquent probablement ces expositions anormales aux métaux lourds. La pollution de la Méditerranée est une autre motif d'inquiétude(65(*)). Des études localisées sont nécessaires pour mesurer le risque.

* (65) Pour donner un seul exemple, on retiendra que les déballastages en mer en Méditerranée représentent 600.000 tonnes de pétrole par an, soit l'équivalent de la pollution d'un Erika par semaine...