Allez au contenu, Allez à la navigation



Le Grand Paris : un vrai projet pour un enjeu capital

 

X. CHRONOLOGIE DES RELATIONS ENTRE PARIS ET LA BANLIEUE DE 1786 À NOS JOURS

1786

Edification du mur d'enceinte « des Fermiers généraux ».

1790

Un décret de l'Assemblée constituante divise la France en 83 départements. Le département de Paris est institué. Il s'étend sur un rayon de trois lieues autour de Notre-Dame. Il est entouré par le département de la Seine-et-Oise qui a Versailles pour chef-lieu. 1790-1860 : le mur des Fermiers généraux délimite Paris.

1791

Création des départements de la Seine et de la Seine-et-Oise.

1800/
An VIII

17 février 1800/28 pluviôse an VIII : publication de la loi instituant les préfets, les sous-préfets, les conseils généraux et les conseils de préfecture. L'administration de Paris et du département de la Seine est partagée entre le préfet de la Seine et le préfet de Police. 2 mars 1800/11 ventôse an VIII : Nicolas Frochot est nommé préfet de la Seine. La loi du 28 Pluviôse an VIII sur l'administration locale française crée la préfecture de Police. 1er juillet 1800/12 messidor an VIII : un arrêté consulaire précise les attributions du préfet de Police. Louis-Nicolas Dubois est nommé préfet de Police.

1800/
An IX

3 brumaire An IX (25 septembre 1800) : l'autorité du préfet de Police est étendue aux communes de Saint-Cloud, Sèvres et Meudon, résidences du Premier Consul. Le préfet de Police reçoit les pouvoirs en matière de circulation.

1803

La préfecture de la Seine s'installe à l'Hôtel de ville de Paris. La Seine-et-Oise compte quatre sous-préfectures : Corbeil, Etampes, Mantes et Pontoise.

1810

10 juillet : destitution du commandement des gardes-pompes de la ville de Paris après le ravage par les flammes de l'ambassade d'Autriche. Le corps des pompiers est militarisé. Il prend le nom par décret du 18 septembre 1811 de « bataillon de sapeurs-pompiers ».

1817

L'octroi de banlieue, fonds commun au profit des communes suburbaines du département de la Seine, est institué.

1818

L'achèvement du canal de l'Ourcq est confié à des compagnies privées. Création de la Compagnie des canaux de Paris, qui prélèvera des droits de passage. En contrepartie, la ville a des droits sur les eaux pour les fontaines.

1823

Introduction de l'éclairage au gaz au Palais-Royal.

1825

Achèvement du canal de l'Ourcq et du Palais de la Bourse. Construction des premiers trottoirs à Paris.

1826

Le canal de Saint-Denis est achevé. Les canaux de la ville de Paris (Saint-Martin, Ourcq et Saint-Denis) s'étendent sur 130 km et traversent 43 communes franciliennes et picardes.

1828

Apparition des omnibus collectifs ou « diligences urbaines ». La préfecture de la Seine comptabilise 18 lignes à l'intérieur de Paris ; il y en aura 24 à la fin de l'année.

Installation de l'éclairage au gaz sur l'avenue des Champs-Elysées.

1833

21 juin : loi départementale sur l'élection des conseillers généraux. Claude Philibert Barthelot, comte de Rambuteau, est nommé préfet de la Seine. Il le restera jusqu'en juillet 1848.

1837

18 juillet : loi d'organisation municipale s'appliquant à toutes les communes suburbaines du département de la Seine.

26 août : inauguration de la ligne ferroviaire de Paris à Saint-Germain-en-Laye avec le départ du premier train allant de la gare Saint-Lazare au Pecq. Projet gouvernemental de centralisation ferroviaire.

1838

10 mai : nouvelle loi départementale s'appliquant à tous les départements, y compris au département de la Seine.

1839

Le préfet de la Seine, Rambuteau, expose ses projets d'urbanisme pour l'embellissement et l'assainissement de Paris (percement de la rue qui porte aujourd'hui son nom, achèvement de l'Arc de triomphe et de la Madeleine ; l'éclairage à l'huile est remplacé par l'éclairage au gaz...).

1841

Mise en place des fortifications de Thiers et délimitation d'une zone « non aedificandi » sur 250 mètres.

1848

Création du service municipal des travaux de Paris. Février : le préfet de la Seine est remplacé, à Paris, par un maire ayant autorité sur le préfet de Police. 19 juillet : la préfecture de la Seine est rétablie.

1852

Achèvement de la gare de l'Est par François-Alexandre Duquesney.

Décret-loi imposant, pour toute construction neuve, le dépôt préalable d'un dossier de plans pour vérification de conformité, et ordonnant le branchement au tout-à-l'égout. Cession, par Napoléon III, du bois de Boulogne à la ville de Paris.

1853

10 juin : loi autorisant le préfet de Police à exercer ses fonctions dans toutes les communes du département de la Seine. 22 juin : Napoléon III nomme Georges-Eugène Haussmann préfet de la Seine. Décembre : fondation de la Compagnie générale des eaux (CGE).

1854

En 1854, le préfet de la Seine Haussmann et le directeur du service des eaux, l'ingénieur Belgrand, établissent et font approuver par le conseil municipal de Paris un programme d'alimentation en eau de la capitale et d'évacuation des eaux usées dont la réalisation s'échelonnera jusqu'en 1924. Ouverture de l'hôpital Lariboisière.

 

Ouverture de la première section du chemin de fer de ceinture entre la gare Saint-Lazare et Auteuil. Première ligne de tramway entre Sèvres et Vincennes.

L'architecte Victor Baltard construit les pavillons des Halles, achevés en 1874.

1855

5 mai : loi d'organisation municipale s'appliquant à toutes les communes de l'agglomération parisienne, y compris à la ville de Paris.

Création de la Compagnie générale des omnibus (CGO).

Première exposition universelle à Paris.

1856

Le réseau d'omnibus compte 28 lignes de compagnies d'omnibus et rayonne sur 200 km.

1858

Mise en service du « chemin de fer américain » entre la place de la Concorde et le rond-point de Boulogne, avec un prolongement sur le pont de Sèvres.

1859

La loi du 16 juin prévoit l'extension des limites de Paris par l'annexion, au 1er janvier 1860, de onze communes limitrophes (Auteuil, Vaugirard, Montmartre, Courcelles...). Elle porte à vingt le nombre des arrondissements de Paris. Création des abattoirs de La Villette. Couverture du canal Saint-Martin.

1860

La ville de Paris et la Compagnie générale des eaux (CGE) signent un traité d'exploitation de la distribution d'eau. La CGE est également le prestataire de la plupart des communes de la Seine banlieue.

1er janvier : annexion de la zone située autour des fortifications. Des communes et parties de communes situées à l'intérieur des fortifications de Thiers sont rattachées à la capitale. Cession du bois de Vincennes à la ville de Paris.

1861

Début de la construction de la gare du Nord par Jacques Hittorff. Elle sera achevée en 1865. Charles Garnier est lauréat du concours pour l'opéra de Paris. Construction de deux théâtres, place du Châtelet, par Gabriel Davioud.

1865

Création d'une caisse de retraites des secrétaires et employés de mairie des communes suburbaines du département de la Seine.

1866

Deux millions d'habitants sont recensés dans l'agglomération parisienne. 18 juillet : loi départementale s'appliquant à tous les départements, y compris au département de la Seine. 5 décembre : le bataillon des sapeurs-pompiers devient le régiment des sapeurs-pompiers de Paris.

Levallois-Perret devient une commune indépendante.

1867

27 juillet : loi d'organisation municipale s'appliquant à toutes les communes suburbaines de l'agglomération parisienne. Fondation de la Compagnie des eaux de la banlieue de Paris.

 

Seconde exposition universelle à Paris.

1871

14 avril : loi d'organisation municipale. 10 août : la loi relative aux conseils généraux instaure les textes régissant les départements, mais exclut de son application le département de la Seine, décidant qu'il serait régi par une loi spéciale. Ce dernier reste soumis aux anciennes lois départementales des 22 juin 1833, 10 mai 1838 et 18 juillet 1866. 5 juin 1871 : Léon Say est nommé préfet de la Seine. En 1871, la préfecture de Police intègre la caserne de la Cité. Septembre : le conseil général de la Seine ne compte dans son assemblée que huit représentants de la banlieue.

1872

Ouverture du cimetière parisien de Saint-Ouen. Cinq autres nécropoles parisiennes s'implanteront dans la proche banlieue parisienne en dépit des virulentes réprobations des municipalités suburbaines et de leur population.

1873

Une usine de pompage des eaux usées parisiennes fonctionne à Clichy contre l'avis de la population et de ses élus. Une autre du même type sera ouverte à Colombes.

5 janvier : le Palais Garnier, nouvel opéra parisien construit par Charles Garnier, est inauguré par le Président de la République Mac-Mahon.

1878

Mai : ouverture de l'exposition universelle.

1880

Suppression des sous-préfectures de Sceaux et de Saint-Denis.

1882

Les maires sont élus par leur conseil municipal.

Inauguration du nouvel Hôtel de ville de Paris.

1883

Les services de la préfecture de la Seine emménagent dans le nouvel Hôtel de ville de Paris. Eugène René Poubelle est nommé préfet de la Seine (1883-1896). Il rend obligatoire l'usage d'une boîte métallique qui prendra son nom, destiné à la collecte des ordures ménagères. Malakoff s'affranchit de Vanves et devient une commune indépendante.

1884

5 avril : nouvelle loi d'organisation municipale des communes. Les municipalités de banlieue sont régies comme les communes des autres départements, mais restent soumises au contrôle tutélaire du préfet de Police en vertu de la loi du 10 juin 1853. Cette grande loi communale, qualifiée de « charte municipale », exclut la ville de Paris de son champ d'application.

1885

Alfortville devient une commune indépendante.

1887

Le Perreux-sur-Marne devient une commune libre

1889

Inauguration de la tour Eiffel.

Exposition universelle à Paris.

1890

Réinstallation du préfet de la Seine dans l'Hôtel de ville de Paris. Loi sur l'intercommunalité.

Le chemin de fer a, peu à peu, fait disparaître les compagnies d'omnibus ; on ne compte plus que six lignes pour quatorze kilomètres de réseau omnibus.

1892

Neuilly-Plaisance, un quartier de Neuilly-sur-Marne, devient une commune indépendante.

1893

Louis Lépine est nommé préfet de police (1893-1897 et 1899-1912). Il organise la réglementation de la circulation et crée des brigades cyclistes pour accroître l'efficacité de la police parisienne. Le nombre de conseillers généraux suburbains passe de huit à vingt-et-un. Les conseillers municipaux parisiens sont toujours majoritaires.

1894

Loi dite « Siegfried » du 30 novembre 1894 permet l'octroi de prêts de la CDC pour la construction d'HBM.

1896

Justin de Selves est nommé préfet de la Seine (1896-1911). Constitution par les élus suburbains de la « Ligue Paris-Banlieue » pour défendre les intérêts de leurs habitants et de leurs communes en matière notamment de distribution d'eau potable. Création de la première usine de traitement des ordures ménagères à Saint-Ouen, quatre autres usines traiteront dans la décennie suivante les déchets urbains à Issy-les-Moulineaux, Romainville, Vitry et Ivry.

Le quartier du Bois-Colombes devient une commune indépendante. Le quartier du Kremlin-Bicêtre prend également sa liberté.

1897

Juillet : le Conseil municipal de Paris approuve la création d'un chemin de fer métropolitain dans Paris.

1989

La loi du 30 mars déclare d'utilité publique le futur métro des Parisiens et décide la construction de six lignes. La première doit traverser Paris d'est en ouest, de la porte de Vincennes à la porte Maillot. 4 octobre : premier coup de pioche. La Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris (CMP) est présidée par Edouard Empain.

1900

14 avril : ouverture de l'exposition universelle de Paris, inaugurée par le Président de la République Emile Loubet. 14 mai : ouverture des deuxièmes jeux olympiques à Paris dans le cadre de l'exposition universelle.

1903

Décembre : constitution du syndicat intercommunal du gaz des communes de la Seine banlieue.

1905

22 décembre : fondation du syndicat des communes de la banlieue de Paris pour les pompes funèbres. Ce syndicat intercommunal fédère 40 communes suburbaines, 50 en 1935. Il délègue ce service public aux Pompes funèbres générales (PFG). La ville de Paris opte pour la régie directe.

Les Pavillons-sous-Bois deviennent une commune indépendante.

Apparition des premiers autobus urbains avec la mise en service de la ligne : Bourse/Grand Palais.

1909

Fondation de l'Union des maires de la Seine (UMS).

1910

Janvier : la Seine en crue inonde 14 000 immeubles parisiens. Le préfet de Police Louis Lépine sillonne Paris en barque pour coordonner les secours. Une trentaine de communes suburbaines sont également inondées totalement ou partiellement. Se défendre contre les inondations devient une priorité politique intercommunale.

Le quartier de La Garenne-Colombes devient une commune indépendante.

31 décembre : création par arrêté préfectoral de la commission mixte des fortifications et du plan d'extension de Paris placée sous l'autorité du préfet de la Seine.

1911

Marcel Delanney est nommé préfet de la Seine (1911-1918). Premier rapport de la commission départementale d'extension de Paris sur le développement urbain de la banlieue parisienne.

1912

Création d'une commission intercommunale des transports.

1913

Dans le département de la Seine, quarante-neuf communes, dont Paris, bénéficient d'un octroi, seules trente n'ont pas souhaité créer de nouvelles impositions. Réunion d'une conférence intercommunale sur le thème de l'assainissement de la Seine et de la Marne.

Disparition des derniers omnibus hippomobiles.

1914

Décret du 28 janvier créant l'Office public d'habitations à bon marché de la ville de Paris.

1919

19 avril : publication de la loi sur le déclassement et la démolition des fortifications et sur l'annexion à Paris de la zone non aedificandi.

1921

Création de la Société des transports en commun de la région parisienne (STCRP) par le département de la Seine

1922

Décembre : constitution par arrêté préfectoral du syndicat des communes de la banlieue de Paris pour les eaux, ouvert à partir de 1923 aux communes de Seine-et-Oise et de Seine-et-Marne.

26 décembre : loi érigeant Cachan en commune distincte d'Arcueil.

1924

4 mai : ouverture des VIIIe jeux olympiques à Paris.

1925

Le réseau des lignes de tramway atteint son déploiement maximum (1 110 kilomètres).

1928

15 mars : création du Comité supérieur d'aménagement et d'organisation générale de la région parisienne (CSAORP). Sur une superficie de 3 800 km2 et dans un rayon de trente-cinq kilomètres de rayon autour de Notre-Dame, sont inclus le département de la Seine, les communes de Seine-et-Oise et de Seine-et-Marne, ainsi que les communes de l'Oise appartenant aux cantons de Creil, Neuilly-en-Thelle, Pont-Sainte-Maxence, Senils et Nanteuil-le-Haudouin.

1929

Début de l'élaboration d'un schéma d'assainissement général du département de la Seine déclaré d'utilité publique en 1935.

1930

Annexion du bois de Boulogne et du bois de Vincennes. Le décret du 27 juillet fixe les limites de Paris en autorisant l'annexion des territoires zoniers de Levallois-Perret, Clichy, Saint-Ouen, Saint-Denis, Aubervilliers, Pantin, le Pré-Saint-Gervais, Les Lillas, Bagnolet et Montreuil.

1931

1931-1934 : prolongement de la ligne 1 jusqu'à Vincennes.

Constitution des Chantiers du cardinal qui prennent la suite de l'oeuvre des nouvelles paroisses de la région parisienne.

1932

14 mai : publication de la loi prescrivant l'établissement d'un plan d'aménagement de la région parisienne.

1934

La police suburbaine est unifiée à la police municipale parisienne.

14 mai : publication du Grand album du projet d'aménagement de la région parisienne dit « Prost-Dausset ». Premier projet d'aménagement de la région parisienne par Henri Prost, Pierre Remaury et Jean Royer.

1935

Jean Chiappe, ancien préfet de Police, est élu le 24 juin Président du conseil municipal de Paris.

1937

Avril : la loi dite « Sellier » autorise la création du syndicat intercommunal pour le personnel communal regroupant les quatre-vingts communes de la Seine banlieue. 31 août : création de la SNCF.

15 mars : retrait de la circulation du dernier tramway parisien, ligne 123/124.

Début des travaux de l'autoroute de l'ouest à la sortie de Paris. Construction du « triangle » de Rocquencourt.

1939

Mars : création de l'Octroi intercommunal de la région parisienne (OIRP) regroupant les quatre-vingt-une communes du département de la Seine et deux de Seine-et-Oise.

1940

26 décembre : le conseil municipal de Paris et le conseil général de la Seine sont suspendus.

1941

Juin : fusion de la CMP et de la STCRP. Ouverture de l'autoroute de l'Ouest jusqu'à Orgeval.

28 août : approbation définitive du projet d'aménagement de la région parisienne et création d'un comité d'aménagement de la région parisienne.

1943

1er août : suppression définitive de l'octroi de la ville de Paris et de l'Octroi intercommunal de la région parisienne (OIRP).

Le corps des pompiers communaux est étatisé au profit des militaires du bataillon des sapeurs-pompiers de Paris.

1947

Parution de l'ouvrage de Jean-François Gravier, écrit au début des années 1940, Paris et le désert français préfacé par Raoul Dautry.

1948

Inauguration de la nouvelle aérogare d'Orly (Orly-Sud).

Mars : création de la Régie autonome des transports parisiens (RATP) et de l'Office régional des transports parisiens (ORTP).

1950

Les offices municipaux et départementaux d'HBM prennent la dénomination d'Office public d'habitation à loyer modéré (OPHLM).

1954

25 février : inauguration de la nouvelle sortie autoroutière est de Paris à Joinville-le-Pont.

15 août : inauguration de l'aérogare Orly-Ouest.

Grand ensemble de Massy-Antony. La Caisse des dépôts crée une filiale spécialisée dans la construction de logements sociaux : la SCIC, société immobilière qui construit notamment plus de 8 000 logements à Sarcelles.

Bernard Lafay présente au conseil municipal un rapport et un plan directeur établi par Raymond Lopez sur la rénovation de Paris. Bernard Lafay, Président du conseil municipal, annonce également la création d'un 21e arrondissement sur le domaine de Beauregard à la Celle-Saint-Cloud dont la ville vient d'hériter. Ce projet sera abandonné.

1956

Début des chantiers du boulevard périphérique de Paris.

1958

Septembre : le projet d'aménagement de La Défense est lancé avec la création de l'EPAD. Cinq cents hectares de la commune de Nanterre (le quart de son territoire) sont intégrés dans le périmètre d'intervention de l'EPAD. L'État gèle sur cent mètres de large les terrains situés dans le prolongement de l'axe historique. Ces terrains sont progressivement occupés par un réseau de dessertes : A14, RN 314, RER A. Au terme des plans masses successifs (1964, 1972...), plus de trois millions de mètres carrés de bureaux sont construits.

1959

Les syndicats de communes à vocations multiples (SIVOM) et les districts urbains sont institués.

4 février : création du premier District de la Région parisienne. Cette première tentative échoue.

7 janvier : ordonnance relative à l'organisation des transports de voyageurs en région parisienne.

5 janvier : ordonnance sur les districts urbains.

1960

2 août : loi instituant la délocalisation des industries de la région parisienne avec l'instauration d'une redevance sur la construction de locaux et d'une prime pour leur destruction ou leur neutralisation.

Inauguration de l'autoroute du Sud au départ de Paris jusqu'à Corbeil.

6 août : publication du Plan d'aménagement et d'organisation générale de la région parisienne (PADOG).

1961

2 août : loi portant création du District de la région de Paris avec à sa tête un délégué général, Paul Delouvrier, placé sous l'autorité directe du Premier ministre et dont la responsabilité est de coordonner la politique de l'aménagement et de l'équipement de la région de Paris. Onze groupes de travail sont créés. En novembre, le Livre vert de la circulation est publié par la préfecture de Police.

19 décembre : première réunion du conseil d'administration du District en présence de Michel Debré, Premier ministre, et sous la présidence (1961-1963) de Marc Jacquet député de Seine-et-Marne et maire de Barbizon.

Février : inauguration de la nouvelle aérogare d'Orly-Sud par le général de Gaulle.

1963

Raymond Haas-Picard est nommé préfet de la Seine (1963-1966). Ouverture d'une sous-préfecture au Raincy en Seine-et-Oise. 29 octobre : création, par délibération du conseil d'administration du District, du comité consultatif économique et social de la région parisienne composé de cinquante-cinq membres.

Février : publication par le District du Livre Blanc ou avant-projet de programmation duo-décennal pour l'équipement de la région parisienne.

1964

La France est divisée en vingt-et-une régions. La loi du 10 juillet 1964 procède à un nouveau découpage administratif de la région parisienne. Les départements de la Seine et de la Seine-et-Oise sont découpés en sept départements : les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, les Yvelines, le Val-d'Oise, l'Essonne et Paris qui est à la fois une ville et un département. Le département de Seine-et-Marne reste inchangé.

13 janvier : décision de construire un nouvel aéroport à Roissy-en-France pour compléter l'activité du Bourget. 1964-1967 : début des aménagements de la voie express rive droite à Paris.

Après la réorganisation administrative de la région parisienne en juillet 1964, la compétence territoriale de l'OPHLM de la ville de Paris est étendue à tous les départements de l'Île-de-France.

1965

25 février : les chefs lieux des nouveaux départements sont établis à Evry (Essonne), Nanterre (Hauts-de-Seine), Bobigny (Seine-Saint-Denis), Créteil (Val-de-Marne) et Cergy-Pontoise (Val-d'Oise). Début de la construction de l'usine de traitement d'eau de la Seine à Orly qui s'achèvera en 1969.

22 juin : l'IAURP présente le premier Schéma directeur de la région parisienne (SDAU).

1966

Le préfet de la région parisienne est institué, par décret, le 10 août 1966. Paul Delouvrier cumule les fonctions de préfet de Région et de délégué général du District. Loi du 31 décembre codifiant le statut des communautés urbaines qui se veulent de véritables administrations métropolitaines et qui se superposent à l'administration des communes. Quatre communautés urbaines sont créées de façon autoritaire à Bordeaux, Lille, Lyon et Strasbourg.

 

Création du groupe de travail interministériel des villes nouvelles sous la présidence du préfet de la région parisienne. Mise en place des missions d'études et d'aménagement des villes nouvelles à Cergy et Evry. Pose de la première pierre d'Evry par le ministre de l'Equipement Edgard Pisani. Neuf villes nouvelles seront édifiées dont cinq en Île-de-France : Evry, Cergy-Pontoise, Saint-Quentin-en-Yvelines, Marne-la-Vallée et Sénart.

1967

Automne : élection des conseils généraux des nouveaux départements. Disparition effective des départements de la Seine et de la Seine-et-Oise. Election des membres du conseil d'administration du District. Election des Présidents des nouvelles assemblées départementales. Deux sont communistes : Gaston Viens, maire d'Orly, est élu Président du conseil général du Val-de-Marne (1967-1970) et Georges Valbon, maire de Bobigny, est élu Président du conseil général de la Seine-Saint-Denis (1967-1982 et 1985-1993).

22 décembre : inauguration de la voie expresse rive droite (VERD) par le Premier ministre Georges Pompidou. Inauguration de l'autoroute A1 Paris-Lille.

1969

Création de l'organisme de construction et de gestion des barrages et des réservoirs d'eau du bassin de la Seine (IIBRBS), entente interdépartementale fédérant la ville de Paris et les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, afin de maintenir les solidarités interdépartementales de l'ancien département de la Seine.

14 décembre : inauguration du tronçon du RER (Nation-Boissy-Saint-Léger).

Début de la création des établissements publics des villes nouvelles (1969-1973).

1970

Les nouveaux départements de la petite couronne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et la ville de Paris se réunissent au sein d'un même syndicat pour traiter leurs eaux usées : le Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (SIAAP).

20 janvier : ouverture de l'autoroute A6 Paris-Rungis. 21 février : inauguration du premier tronçon ouest du RER La Défense-Etoile.

Inauguration des tours Gamma près de la gare de Lyon (12e). Stade du Parc des Princes.

1971

1er octobre : transfert aux préfets des départements de la petite couronne d'une partie des attributions antérieurement exercées par la préfecture de Police. 18 novembre : à l'occasion du 10e anniversaire du District, Georges Pompidou visite les départements de la région Île-de-France et inaugure officiellement les nouvelles préfectures des départements de la Seine-Saint-Denis et de l'Essonne.

Ouverture de l'aérogare d'Orly Ouest. Inauguration du tronçon du RER Etoile-Charles-de-Gaulle-Auber.

 

Résorption à Nanterre du deuxième plus grand bidonville de la région parisienne. 16 juillet : loi instituant les Offices publics d'aménagement et de construction (OPAC).

1972

La loi du 5 juillet 1972 supprime les CODER et institue 21 régions qualifiées d'établissements publics régionaux (EPR) chargés de « contribuer au développement économique et social de la région ». L'appareil régional repose sur une organisation tripartite : un pouvoir exécutif, le préfet ; une assemblée délibérante, le conseil régional et une assemblée consultative, le comité économique et social. L'exécutif régional est toujours représenté par le préfet chargé de préparer et d'exécuter les délibérations du conseil régional.

1973

25 avril : le Premier ministre Pierre Messmer inaugure le périphérique de Paris.

Inauguration de la nouvelle gare Montparnasse. Affectation au syndicat des transports parisiens de la moitié du produit des amendes perçues dans la région pour financer les opérations de transports en commun.

Inauguration de la tour Montparnasse élevée entre 1969 et 1972 sur 210 mètres de haut et cinquante-neuf étages, la plus haute d'Europe.

1974

8 mars : inauguration de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle (aérogare A).

Inauguration du Palais des congrès de la Porte Maillot. Début du front de Seine à Beaugrenelle. Fermeture des abattoirs de La Villette.

1975

Lucien Lanier est nommé préfet de la région parisienne, préfet de Paris (1975-1981). 31 décembre : loi de réforme du régime administratif de la ville de Paris transformant la capitale en ville-département sous la tutelle d'un exécutif préfectoral.

1er juillet : création de la carte orange pour les transports en commun de la région parisienne. Premier titre de transport valable sur l'ensemble du réseau régional.

1er juillet : inauguration du quartier de La Défense

1976

6 mai : loi portant organisation de la région d'Île-de-France. La région capitale n'est plus nommée région parisienne mais région Île-de-France. Le CA du District est remplacé par le conseil régional d'Île-de-France élu au suffrage indirect.

Juin : inauguration du second tunnel de Saint-Cloud dans le sens province-Paris.

Le Schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme de la région Île-de-France (SDRIF) de 1965 est remis à jour et approuvé par décret du 1er juillet après deux révisions en 1969 et 1975.

1977

Mars : entrée en vigueur du nouveau statut de Paris.

25 mars : élections municipales. Jacques Chirac est élu maire de Paris (1977-1995).

8 décembre : inauguration du RER Auber-Nation, dernier tronçon de la ligne A. Arrivée du RER B à Châtelet-les-Halles. Jacques Chirac, nouveau maire de Paris, prend la décision d'arrêter les études pour la réalisation de l'axe nord-sud et de la radiale Vercingétorix.

Approbation du plan d'occupation des sols (POS) et du schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme (SDAU) de Paris.

1979

Inauguration de l'interconnexion du RER C à Invalides-Orsay qui devient continu de Versailles à Juvisy.

4 septembre : inauguration du forum des Halles des architectes Claude Vasconi et Georges Penneach.

1981

Lucien Vochel est nommé préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris (1981-1984).

3 décembre : inauguration du RER B Châtelet-Gare du Nord. Inauguration du TGV Paris-Lyon.

1982

2 mars : loi de décentralisation relative aux droits et libertés des communes, des départements et des régions. 30 juin : annonce du projet gouvernemental de municipalités de plein exercice dans chacun des arrondissements de Paris et protestation de Jacques Chirac. 31 décembre : réforme de l'organisation municipale de Paris, Lyon et Marseille, la loi PLM. Le pouvoir exécutif de l'assemblée régionale n'est plus détenu par le préfet d'Île-de-France.

Publication de la loi d'orientation sur les transports intérieurs, la LOTI, qui organise les services de transport en commun en France. Elle ne s'applique pas à l'Île-de-France dont l'organisation est toujours fixée par le décret de 1949.

29 juillet : loi portant réforme de la planification régionale en instaurant les contrats de plan État/région.

1984

Olivier Philip est nommé préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris (1984-1990).

1985

Création du syndicat intercommunal Plaine Renaissance qui associe les communes communistes d'Aubervilliers, Saint-Denis, Saint-Ouen et le conseil général de la Seine-Saint-Denis dans l'optique de requalifier l'une des plus grandes friches industrielles d'Europe.

Approbation de la création du premier projet de tramway en Île-de-France : Saint-Denis-Bobigny, premier maillon de la rocade de transport en commun, connue sous le nom d'Orbitale.

1987

Février : création de la Société anonyme de gestion des eaux de Paris (SAGEP), société d'économie mixte de la ville de Paris pour produire et transporter l'eau potable consommée chaque jour par les Parisiens. Elle est rebaptisée Eau de Paris en janvier 2005.

Par arrêté ministériel de mars 1987, l'OPHLM de la ville de Paris, établissement à caractère administratif, est transformé en Office public d'aménagement et de construction (OPAC), établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC).

1988

Elections cantonales et régionales. Pierre-Charles Krieg (RPR) est élu Président du conseil régional d'Île-de-France. Charles Pasqua (RPR) est réélu Président du conseil général des Hauts-de-Seine (1973-1976 et 1988-2004).

Approbation du prolongement du RER A jusqu'à Eurodisney dont la mise en service est effective en 1992. Concession à la société Orlyval de la liaison Antony-Orly par métro automatisé sous statut privé (groupement RATP-Matra). 25 septembre : mise en service de la ligne C du RER de Montmorency-Ermont-Invalides.

1989

Le gouvernement de Michel Rocard présente un plan d'urgence pour l'Île-de-France dit « Plan Rocard ». Le Fonds d'aménagement de la région Île-de-France (FARIF) est créé pour le financement du logement locatif (PLA et PLI) à Paris et en proche couronne, l'acquisition foncière, l'investissement en matière de transports collectifs et de réseau routier national. Ce fonds est alimenté par une taxe sur la surface des bureaux, centres commerciaux et entrepôts.

29 mars : inauguration du Grand Louvre. 13 juillet : inauguration de l'opéra Bastille. 18 juillet : inauguration de la Grande Arche de La Défense. Inauguration du ministère des Finances à Bercy, oeuvre de Paul Chemetov. Choix du projet de l'architecte Dominique Perrault pour l'édification de la Très grande bibliothèque de France.

1990

L'Union des maires de l'agglomération parisienne (UMAP) est transformée en AMIF (Association des maires de l'Île-de-France).

6 février : en prélude à la révision du schéma directeur régional, présentation par Michel Rocard du Livre blanc du gouvernement sur l'aménagement de l'Île-de-France avec la participation de la ville de Paris, de la Région et de l'IAURIF.

1991

Christian Sautter est nommé préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris (1991-1993). Elaboration par le conseil régional et l'IAURIF de la Charte de l'Île-de-France.

Janvier : nomination de treize sous-préfets à la ville, dont plusieurs en région Île-de-France. 13 mai : loi sur la solidarité financière et le renforcement de la péréquation et de la solidarité fiscale avec la création du fonds de solidarité des communes de la région Île-de-France. 13 juillet : loi d'orientation pour la ville (LOV) appelée également loi antighetto.

1992

1er avril : ouverture de la station La Défense sur la ligne 1 du métropolitain. 28 août : inauguration du prolongement de la voie Georges-Pompidou, quai Henri IV. Décembre 1992 : le premier tramway d'Île-de-France relie, en Seine-Saint-Denis, Bobigny à Saint-Denis.

4 novembre : présentation par le gouvernement du Schéma directeur d'aménagement de l'Île-de-France.

1993

Conférence permanente des Présidents de conseils régionaux du grand Bassin parisien. Selon l'IAURIF, « le développement régional se conçoit désormais à l'intérieur d'un grand bassin de solidarité en étroite relation avec les sept régions voisines ». Philippe Massoni est nommé préfet de Police (1993-2001). Jean-Claude Aurousseau est nommé préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris (1993-1994).

Approbation de la deuxième ligne de tramway, le Tram-Val-de-Seine, nouveau maillon de la rocade Orbitale, entre Issy-les-Moulineaux et La Défense. Début de la réalisation du réseau de pistes cyclables à Paris. Inauguration du TGV Nord Paris-Lille.

Octobre : le gouvernement d'Edouard Balladur décide d'implanter le Grand stade de 80 000 places à La Plaine-Saint-Denis.

1994

Joël Thoraval est nommé préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris (1994-1998).

13 novembre : ouverture de la gare de Roissy-Charles-de-Gaulle, la première au monde où les voyageurs passent directement de l'avion au train ou au RER.

26 avril : approbation du nouveau Schéma directeur de la région d'Île-de-France par décret en Conseil d'État. Le SDAURIF propose notamment une organisation multipolaire de la région autour de cinq pôles : Paris, La Défense, Roissy, Marne-la-Vallée et Massy-Saclay-Orly.

1995

4 février : loi dite « Pasqua-Hoeffel » d'orientation pour l'aménagement et le développement du territoire (LOADT) prévoyant entre autre le transfert au conseil régional d'Île-de-France des compétences en matière d'élaboration et d'actualisation du Schéma directeur et le transfert du FARIF.

7 mai : le maire de Paris, Jacques Chirac, est élu Président de la République. 22 mai : Jean Tibéri est élu maire de Paris.

Août : de 7 heures à 18 heures le dimanche, le quartier Mouffetard, les berges du canal Saint-Martin et certaines portions des voies sur berges sont réservés aux piétons.

30 mars : inauguration de la Très grande bibliothèque nationale de France (BNF), rebaptisée bibliothèque François Mitterrand. 11 avril : inauguration de la cathédrale d'Evry construite par l'architecte suisse Mario Botta et consacrée l'année suivante par le Pape Jean-Paul II et l'évêque d'Evry Guy Herbulot (1978-2000).

12 janvier : inauguration de la Cité de la musique.

1996

Création des premiers quartiers tranquilles. Lancement par la mairie du plan vélo, prévoyant la réalisation de cinquante kilomètres de pistes cyclables sur les axes est-ouest et nord-sud de la capitale, et la promulgation d'une charte du vélo établie après concertation avec les associations cyclistes.

1997

Décembre : création de la communauté de communes Clichy-sous-Bois/Montfermeil autour du projet de requalification urbaine du grand ensemble intercommunal. En janvier 2001, les deux communes de plus de 52 000 habitants optent pour une communauté d'agglomération.

1998

Lancement en banlieue nord d'une charte intercommunale fédérant dix communes : Aubervilliers, La Courneuve, Epinay-sur-Seine, L'Ile-Saint-Denis, Pantin, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Saint-Ouen, Stains et Villetaneuse. Jean-Pierre Duport est nommé préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris (1998-2002).

Jean-Paul Huchon, maire PS de Conflans-Sainte-Honorine (1994-2001), est élu Président du conseil régional d'Île-de-France.

Mise en service de Météor (ligne 14). Prolongement de la ligne 13 jusqu'à la station Saint-Denis-université. Septembre : organisation, dans certains secteurs de la capitale, de la journée En ville, sans ma voiture.

28 janvier : inauguration du stade de France (SDF) à Saint-Denis à l'occasion de la coupe du monde de football de juin-juillet 1998. Couverture de l'autoroute A1 traversant la Plaine-Saint-Denis.

1999

Plaine Commune, nom de la communauté de communes de la banlieue nord, est fondée en septembre 1999. Présidée depuis 2004 par Patrick Braouezec (PCF), elle associe les municipalités de Saint-Denis, Epinay-sur-Seine, Pierrefitte, Saint-Denis et Villetaneuse. Plaine Commune est rejointe successivement par les municipalités de L'Ile-Saint-Denis, Stains et La Courneuve. En octobre 2002, Plaine commune devient une communauté d'agglomération de plus de 300 000 habitants. La communauté d'agglomération Val-de-Bièvre, fédérant sept communes (Arcueil, Fresnes, Gentilly, Cachan, L'Haÿ-les-Roses, Le Kremlin-Bicêtre et Villejuif) et plus de 180 000 habitants, est fondée en décembre 1999. La même année, la communauté d'agglomération de la Vallée de la Marne (59 000 habitants) est fondée à l'initiative des municipalités de Nogent-sur-Marne et du Perreux-sur-Marne.

12 juillet : inauguration d'Eole, ligne E du RER.

2000

Création de l'Association des collectivités territoriales de l'est parisien (ACTEP) qui regroupe vingt-et-une communes et deux conseils généraux, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. L'objectif de cette association d'élus est de promouvoir un rééquilibrage est/ouest de la politique d'aménagement pour renforcer l'attractivité de l'est parisien. Signature en mai 2000 du contrat de plan État-région Île-de-France (2000-2006). Plus de soixante milliards de francs d'investissement sont programmés (rocade de tramway, prolongement en banlieue du métropolitain, rénovation des universités, renouvellement urbain des quartiers populaires..). L'Île-de-France est éligible pour la première fois aux fonds structurels européens au titre des zones urbaines en difficulté économique et sociale. Décembre : création de la communauté d'agglomération Plaine centrale du Val-de-Marne fédérant les communes d'Alfortville, Créteil et Limeil-Brevannes (137 000 habitants).

 

Inscription d'un projet de tramway de rocade sur la portion sud des boulevards des Maréchaux (fin des travaux initialement prévue en 2006). 14 décembre : le STP devient le STIF (syndicat des transports d'Île-de-France).

2001

Janvier : création de la communauté d'agglomération du Haut Val-de-Marne de 100 000 habitants répartis sur sept communes (Boissy-Saint-Léger, Chennevières-sur-Marne, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Le Plessis-Trévise, La Queue-en-Brie et Sucy-en-Brie). La communauté d'agglomération Val-de-France est créée à la fin de l'année 2001. Elle regroupe 140 000 habitants répartis sur quatre communes du Val-d'Oise, Sarcelles, Villiers-le-Bel, Arnouville-lès-Gonesse et Garges-lès-Gonesse.

Elections cantonales et élections municipales. Bertrand Delanoë est élu maire de Paris. Il crée une délégation municipale aux relations avec les collectivités territoriales d'Île-de-France pilotée par le communiste Pierre Mansat.

2002

9 juillet : Bertrand Landrieu est nommé préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris.

Transfert de certaines compétences en matière de circulation du préfet de Police au maire de Paris.

2003

Janvier : la communauté d'agglomération des Hauts-de-Bièvres est instituée. Présidée par Patrick Devedjian (UMP), elle solidarise sept communes Antony, Bourg-la-Reine, Châtenay-Malabry, Le Plessis-Robinson, Sceaux, Wissous et Verrières-le-Buisson et rassemble plus de 172 000 habitants. 30 janvier : création de la communauté d'agglomération Arc de Seine qui regroupe cinq communes (Chaville, Issy-les-Moulineaux, Meudon, Vanves et Ville-d'Avray) totalisant 163 000 habitants. Novembre : la communauté de communes Charenton-le-Pont/Saint-Maurice est créée. Décembre : la communauté d'agglomération Val-de-Seine regroupant Boulogne-Billancourt et Sèvres est créée. Avril : signature de la charte du bois de Vincennes entre la ville de Paris et les maires de Joinville-le-Pont, Saint-Mandé, Charenton-le-Pont, Saint-Maurice, Maisons-Alfort, Vincennes, Nogent-sur-Marne, Fontenay-sous-Bois ainsi que les Présidents des conseils général et régional. Novembre : signature de la charte du bois de Boulogne entre les maires de Paris, Rueil-Malmaison, Puteaux, Saint-Cloud, Neuilly-sur-Seine, Suresnes, Boulogne-Billancourt, Garches et les Présidents des conseils général et régional.

Travaux de la ligne de tramway sur les boulevards des Maréchaux au sud de Paris et lancement de l'enquête publique pour l'extension du tramway à l'est de Paris.

2004

Décembre : création de la communauté d'agglomération Coeur-de-Seine qui fédère les communes de Vaucresson, Garches et Saint-Cloud.

Elections cantonales et régionales. Jean-Paul Huchon est réélu Président socialiste du conseil régional d'Île-de-France.

2005

1er octobre : création d'un office public communautaire d'habitat fédérant les communes de Saint-Denis, Pierrefitte, Villetaneuse et La Courneuve. Cet office regroupe 15 000 logements sociaux et emploie 400 fonctionnaires.

6 juillet : désignation par le comité international olympique (CIO) de la ville qui accueillera les jeux en 2012. La ville de Londres est finalement choisie.

Le transfert de la direction du STIF aux collectivités locales est prévu au 1er juillet. Le Président du STIF n'est plus, de droit, le préfet de région mais le Président du conseil régional. Des tensions persistent cependant entre le gouvernement et les collectivités locales sur la question du financement public des transports franciliens.

12 juillet : 67 pôles de compétitivité sont choisis par le Comité interministériel d'aménagement du territoire (CIADT). Cinq sont franciliens, dont trois à vocation mondiale. Ces pôles associent collectivités locales, centres de recherche et entreprises. Ils sont financés par l'État sous la forme de subventions versées par plusieurs agences nationales nouvellement créées (AII, ANR...) et d'allègements de charges fiscales et sociales.

2006

7 juillet : première Conférence métropolitaine réunie à l'hôtel de ville de Vanves à l'invitation de trente élus locaux parisiens et banlieusards : treize affiliés au PCF, douze au PS et cinq à l'UDF. Cette conférence vise à créer un nouvel échelon de travail transversal entre les collectivités locales.

Le 15 mars, première séance du nouveau conseil du STIF placé désormais sous la présidence du Président de la région Île-de-France, Jean-Paul Huchon. 16 décembre : inauguration par Bertrand Delanoë, Jean-Paul Huchon et le Président de la RATP, Pierre Mongin, des premières rames du T3 (huit kilomètres), le tramway des Maréchaux, dont les travaux ont duré trois ans.

Le débat sur l'opportunité de construire dans la capitale des tours est relancé.

Cette chronologie résumée a été réalisée à partir de la chronologie exhaustive présentée dans l'ouvrage « Paris/banlieues : conflits et solidarités » paru aux éditions Creaphis en 2007.

Le rapporteur remercie M. Emmanuel Bellanger d'avoir autorisé la reproduction de ce document dans le rapport et salue la qualité de son ouvrage qui a été utile pour rappeler dans le rapport l'histoire du Grand Paris.