Allez au contenu, Allez à la navigation



Prospective du couple franco-allemand

22 juin 2011 : Prospective du couple franco-allemand ( rapport d'information )
2. En niveau

Au total, l'Allemagne et la France ont enregistré des évolutions très divergentes de leurs soldes extérieurs exprimés en niveau26(*). En 2002, les deux pays connaissaient des excédents qui, pour être plus élevés en Allemagne, n'étaient distants que de 33,1 milliards de dollars.

Six ans plus tard, en 2008, la distance s'élevait à 300,9 milliards de dollars ayant été multiplié par 9.

L'excédent allemand initial a été multiplié par cinq (+ 205 milliards de 2002 à 2008) et la France est désormais déficitaire (- 54,8 milliards de dollars en 2008).

Balances des paiements compte courant : comparaison Allemagne-France
(en milliards de dollars)

Source : Fonds monétaire international

3. Des résultats par grands secteurs contrastés

En ce qui concerne la composante commerciale de la balance des paiements, l'essentiel de la divergence entre les deux pays est venu du commerce des biens, les positions respectives s'étant moins rapprochées pour les services.

Traditionnellement, l'Allemagne connaît un excédent de ses échanges internationaux de biens. En début de période, il s'élève à 125,8 milliards de dollars quand l'excédent français est évalué à 7,6 milliards. En 2008, l'excédent allemand de biens a plus que doublé (+ 139,3 milliards de surplus d'excédent), alors que la France est installée dans le déficit depuis 2004 (celui-ci atteignant 87,3 milliards de dollars en 2008). Pour l'Allemagne, le déficit des échanges de services baisse un peu (de 12 milliards entre 2002 et 2008).

De son côté, l'excédent français au titre des services persiste mais son augmentation (+ 10,1 milliards) est beaucoup moins nette que la dégradation enregistrée sur le commerce de biens (- 94,9 milliards de dollars).

Dans le déficit français des échanges de biens, le déficit des échanges industriels est minoritaire mais notable.

En cela la France et l'Allemagne présentent un contraste spectaculaire.

* *

*

Au total, entre 2002 et 2009, les excédents cumulés du compte courant de la balance allemande se sont élevés à 1 214 milliards de dollars, les déficits cumulés pour la France se montant à 108,7 milliards de dollars, soit un écart de 1 322,7 milliards.

Dans ce panorama fortement contrasté, il faut différencier le commerce intra-européen et le commerce extérieur à l'Europe.


* 26 Ici apprécié à partir du compte courant de la balance des paiements. Ce solde est la somme du solde du commerce des biens et des services des revenus et des transferts courants.