Allez au contenu, Allez à la navigation

Météo-France

22 septembre 2021 : Météo-France ( rapport d'information )

C. L'APPROPRIATION DES NOUVELLES OPPORTUNITÉS NUMÉRIQUES EST UN ENJEU CRUCIAL POUR MÉTÉO-FRANCE

1. Les opportunités liées à la révolution numérique doivent être saisies de façon anticipée par Météo-France

Les potentiels de l'IA en matière de météorologie apparaissent très prometteurs et son appropriation par Météo-France constitue un enjeu majeur à court et moyen termes. Ce sera probablement l'une des conditions pour que l'opérateur français reste dans la course au niveau international.

Les principales opportunités liées à l'IA portent sur l'assimilation et le traitement de volumes de données toujours plus importants. Les apports de l'IA en termes d'aide à la décision en présence de telles masses d'informations sont inestimables. Complément indispensable aux capacités de calcul intensif, l'usage de l'IA doit permettre de les optimiser.

D'autres SMN ainsi que des sociétés privées dont des géants de l'informatique vont se positionner dans les années à venir sur le traitement des données météorologiques par les techniques d'IA. Si l'opérateur français ne saisissait pas très rapidement les opportunités permises par ces nouvelles technologies, il s'exposerait au risque d'un déclassement rapide face à la concurrence de ses homologues et d'entreprises privées innovantes.

2. Il est primordial que Météo-France se positionne de manière ambitieuse sur l'IA

L'IA est déjà utilisée par Météo-France dans certaines de ses activités opérationnelles, notamment pour le traitement des données sorties des modèles de PNT. Mais, à ce stade, c'est surtout à travers les activités de recherche de l'opérateur que l'IA révèle tout son potentiel, notamment pour le traitement de nouvelles données d'observation. En 2019, grâce au financement apporté par le fonds pour la transformation de l'action publique (FTAP), Météo-France a créé un Lab IA dont l'objet est d'explorer les opportunités liées à l'IA.

Par ailleurs, pour promouvoir la connaissance et la diffusion des techniques d'IA au sein de l'établissement, Météo-France a créé un « club IA ». Dans la même logique, en mars 2021, l'opérateur a lancé une mission de développement et de promotion de l'utilisation des méthodes de l'IA. Ces initiatives doivent participer à relever le défi décisif qui attend Météo-France dans les prochaines années. Après les premières applications de l'IA au sein de l'établissement, ce défi consiste à véritablement changer d'échelle et à infuser très largement ces technologies au sein de l'ensemble des activités du SMN. C'est à cette condition que Météo-France pourra conserver son positionnement de référence dans l'écosystème international en perpétuelle évolution de la météorologie.

Le développement de l'IA a été inscrit comme une priorité du projet de COP 2022-2026. Cette ambition nécessaire est néanmoins suspendue aux moyens dont pourra disposer l'établissement sur la période de ce nouveau COP.

Recommandation n° 26 : En matière d'intelligence artificielle, changer d'échelle et infuser ces techniques très largement.

La maîtrise des nouvelles technologies dans le domaine de la météorologie figure au rang des perspectives de coopérations et de mutualisations ayant le plus de chances d'aboutir au niveau européen.

Des ateliers de réflexion ont été constitués pour étudier la faisabilité de tels projets. En Europe, Météo-France apparaît comme l'un des SMN les plus allants sur ce sujet. Ce type de coopérations doit continuer d'être exploré de manière volontariste par l'établissement français, notamment au sein du consortium ACCORD.

Recommandation n° 27 : Promouvoir une coopération européenne en matière d'application de l'intelligence artificielle à l'information météorologique.